1 min de lecture Euthanasie

Pourquoi Emmanuel Macron a refusé la demande d'Alain Cocq

VU DANS LA PRESSE - Le Président a adressé une lettre à Alain Cocq, 57 ans, atteint d'une maladie orpheline dégénérative, dans laquelle il rejette sa demande d'assistance médicale pour mettre fin à ses jours.

Alain Cocq, le 12 août 2020
Alain Cocq, le 12 août 2020 Crédit : PHILIPPE DESMAZES / AFP
Marie Zafimehy
Marie Zafimehy

"Maintenant je veux m'endormir et ne plus souffrir". Invité de RTL vendredi 4 septembre, Alain Cocq, quinquagénaire atteint d'une maladie orpheline dégénérative, a répété qu'il souhaitait bénéficier d'une assistance médicale pour mettre fin à ses jours. Une demande rejetée par Emmanuel Macron dans une lettre reçue la veille.

Le 25 août dernier, Alain Cocq avait envoyé une lettre au président de la République, dans laquelle il lui demandait de le laisser "[s']éteindre sans souffrir".

Selon les informations du Figaro, dans sa réponse jeudi 3 septembre, le chef de l'État s'est dit à son adresse "très sensible et admiratif des combats incessants que vous avez conduits contre la maladie et ses conséquences". Pour autant, n'étant "pas au-dessus des lois, je ne suis pas en mesure d'accéder à votre demande", a-t-il expliqué. 

Que dit la loi ?

En France, la fin de vie est encadrée par la loi Leonetti. Celle-ci autorise l'administration d'un sédatif profond comme le demande Alain Cocq seulement si le patient est atteint "d'une affection grave et incurable" et si son "pronostic vital est engagé à court terme et présente une souffrance réfractaire aux traitements". Ce qui n'est pas son cas : sa maladie évolue lentement.

À lire aussi
Alain Cocq, le 12 août 2020 fin de vie
Fin de vie : Alain Cocq annonce vouloir à nouveau se laisser mourir

Aujourd'hui, Alain Cocq parle d'un quotidien "extrêmement douloureux", "un incendie dans son cerveau, en permanence". C'est pourquoi il a décidé de ne plus s'alimenter et de ne plus s'hydrater. L'objectif : "montrer aux Français ce qu'est l'agonie obligée par la loi Leonetti".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Euthanasie Fin de vie Santé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants