1 min de lecture Pesticides

Pesticides : Didier Guillaume confirme une distance minimale de 5 à 10m avec les habitations

INVITÉ RTL - Le ministre de l'Agriculture est favorable à la création de zones de non traitement de 5 à 10 mètres entre les cultures traitées aux pesticides et les habitations.

micro générique Le Grand Jury Benjamin Sportouch iTunes RSS
>
Le Grand Jury de Didier Guillaume Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Le ministre de l'Agriculture Didier Guillaume a prôné une distance nécessaire entre les champs utilisant des pesticides et les habitations comprise entre 5 et 10 mètres. Cette distance avait été vivement critiquée par des associations de l'environnement, qui demandaient à ce qu'elle soit haussée à 150 mètres. "Le gouvernement ne joue pas son rôle de protection des citoyens", avait d'ailleurs affirmé Yann Arthus-Bertrand.

Au Grand Jury RTL, le Figaro, LCI dimanche 17 novembre, Didier Guillaume a indiqué que "ce sujet est très important". "C'est le Conseil d'État qui dit que nous ne protégeons pas assez les Français. Soit nous nous appuyons sur de la politique politicienne et des maires qui prennent des arrêtés illégaux. C'est de l'obscurantisme. Soit nous nous appuyons sur la science. Le choix du gouvernement a été de se baser sur une autorité indépendante", ajoute-t-il. 

Le ministre de l'Agriculture et de l'Alimentation a annoncé que 53.700 Français avaient répondu à une consultation sur le sujet. "Le premier ministre annoncera début décembre la décision du gouvernement qui s’appuiera sur la science", précise-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pesticides Environnement Ministre
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants