1 min de lecture Pesticides

Pesticides : les néonicotinoïdes tueurs d'abeilles... et de poissons

Une étude japonaise parue dans la revue "Science" montre que l'introduction des néonicotinoïdes dans des champs a fait chuter le nombre de zooplanctons dans les rizières à proximité.

Un avion répand des pesticides sur un champ (illustration)
Un avion répand des pesticides sur un champ (illustration) Crédit : SIPA
micro générique
La rédaction numérique de RTL

Après les abeilles, les poissons. Les cours d'eau sont aussi menacés par l'utilisation des insecticides néonicotinoïdes révèle une étude parue dans la revue Science. Des chercheurs japonais ont observé une diminution de 83 % du nombre moyen de zooplancton au printemps depuis 1993 dans des rizières et un lac japonais entourés par des champs agricoles utilisant ces insecticides.

L'étude a été menée autour des rizières de la préfecture de Shimane, au Japon. Pour arriver à ces conclusions, les chercheurs ont observé des données sur la population de zooplancton, la qualité de l'eau et le rendement annuel de la pêche à l'anguille et à l'éperlan. Le constat est sans appel : alors qu'en 1993, 240 tonnes de plancton étaient pêchés dans le lac Shinji, ce total a plongé à seulement 22 tonnes au moment des dernières données.

Dès l'introduction des néonicotinoïdes, "les arthropodes aquatiques se sont effondrés, rapidement suivis par les espèces de poissons qui s’en nourrissent", détaille dans un commentaire à l'article l’écologue Olaf Jensen, cité par Le Monde. Pour les six chercheurs auteurs de l'étude, "cette perturbation se produit probablement aussi ailleurs, car les néonicotinoïdes sont actuellement la classe d'insecticides la plus largement utilisée dans le monde."

En France, ces insecticides, qui regroupent sept molécules différentes, sont interdits depuis un an, notamment en raison de leur impact sur les pollinisateurs sauvages comme les abeilles, dont la population a drastiquement chuté. Mais la loi prévoit des dérogations possibles jusqu'en 2020. Ils sont principalement utilisés sur le blé, la vigne, les pommiers et certains légumes. L'Union européenne a elle interdit trois des ses molécules

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Pesticides Environnement Japon
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants