1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Passation de pouvoir : les temps forts des investitures de la Ve République
2 min de lecture

Passation de pouvoir : les temps forts des investitures de la Ve République

Remontez le temps, grâce aux archives de RTL, et revivez les temps forts des investitures de la Ve République.

Le Palais de l'Élysée (Illustration)
Le Palais de l'Élysée (Illustration)
Crédit : ERIC FEFERBERG / AFP
Passation de pouvoir : les temps forts des investitures de la Ve République
04:24
Félix Roudaut
Félix Roudaut

La passation de pouvoir constitue un véritable sacre républicain sous les dorures du Palais de l'Élysée. Une transition lors de laquelle la conquête du pouvoir laisse place à la solitude de l'exercice de l'État. Sous l'Arc de Triomphe, le 8 janvier 1959, la IVe République de René Coty s'efface pour laisser place à la Ve République de Charles de Gaulle. Dix ans plus tard, c'est George Pompidou qui se livre à l'exercice. En juin 1969, l'ancien Premier ministre s'inscrit dans les pas du général : "C'est lui qui a doté notre pays d'institutions grâce auxquelles nous avons connu dix années de stabilité politique".

Dernier président d'une France heureuse, les Trente glorieuses s'achèvent avec son mandat. Le 27 mai 1974, c'est un Valéry Giscard d'Estaing qui conduit lui-même sa voiture qui arrive dans la cour de l'Élysée. À 48 ans, le président vêtu d'un costume se veut moderne et refuse même de porter le traditionnel collier de Grand Maître de la Légion d'honneur. "Voici que s'ouvre le livre du temps avec le vertige de ces pages blanches." Et comme lors de son arrivée, point de cabriolet sur les Champs-Élysées, qu'il remonte à pied et sous les sifflets après avoir cédé le pouvoir à François Mitterrand.

Mitterrand agace, Hollande polémique

Le premier président socialiste de l'histoire est en retard, ce qui agace au plus haut point Valéry Giscard d'Estaing. Le 21 mai 1981, en véritable souverain, François Mitterrand entame dès l'après-midi une marche vers le Panthéon, où il dépose sur les tombes de Jean Jaurès et Jean Moulin. 14 années plus tard, le socialiste rongé par le cancer passe le flambeau à Jacques Chirac. Son discours terminé, le Corrézien embrasse sa fille Laurence, encore inconnue du grand public.

Le 16 mai 2007, c'est Nicolas Sarkozy qui fait son entrée dans le palais présidentiel. Pour la première fois, une famille recomposée occupe ce lieu de pouvoir. Aux sourires de circonstances du président lors de son premier discours se mêle l'angoisse de perdre sa femme Cécilia. Cinq ans plus tard, la passation de pouvoir entre Nicolas Sarkozy et François Hollande se déroule à l'image du quinquennat du socialiste : sous la pluie et les polémiques. Le nouveau président tourne les talons avant même le départ de son prédécesseur. Au même moment, le jeune secrétaire général adjoint défait ses cartons à l'Élysée. Il s'appelle Emmanuel Macron.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/