2 min de lecture Coronavirus France

Pas de masques gratuits pour tous les élèves : Castex s'explique

Le Premier ministre a rappelé que l'État avait fourni des masques à 3 millions de familles précaires. Mais pas question de "payer des masques à des familles qui n'en ont pas besoin", a-t-il ajouté.

Jean Castex, le 24 août 2020
Jean Castex, le 24 août 2020 Crédit : CHRISTOPHE ARCHAMBAULT / AFP / POOL
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Il n'y aura pas de distribution de masques gratuits pour tous les élèves français, lors de la rentrée scolaire. Jean Castex a balayé cette option estimant que cela aboutirait à "payer des masques à des familles qui n'en ont pas besoin". Pour rappel, le masque va être obligatoire au collège et au lycée. "Il n'y a aucun pays au monde qui a généralisé la gratuité des masques", a-t-il indiqué.

Critiqué par l'opposition sur la gestion de la crise du coronavirus à quelques jours de la rentrée, Jean Castex a souligné que les autorités envoyaient déjà gratuitement via La Poste des masques à 3 millions de familles "les plus précaires dont des enfants"

Le Premier ministre en a aussi profité pour adresser un tacle à Valérie Pécresse. Invitée de RTL, la présidente de la région Île-de-France dénonçait une "défaillance de l'État". "Il n’y a pas de défaillance de l'État", a répondu Jean Castex sur France inter

Un peu de bon sens

Jean Castex sur la non-gratuité des masques pour les élèves
Partager la citation

Le chef du gouvernement ne s'est pas arrêté là et a poursuivi sa charge contre celle qui "n'exclut" pas une candidature pour l'élection présidentielle de 2022. Jean Castex a donc cité l'exemple d’un collégien qui prend les transports en commun en Île-de-France. "Ce jeune prend les transports de la région Île-de-France où le masque est obligatoire mais pas gratuit dans la région de Valérie Pécresse. Il va mettre son masque et arriver à l’école où là il deviendrait gratuit ? Un peu de bon sens", a-t-il lancé à l'antenne de France inter.

À lire aussi
Coronavirus France
Coronavirus : échange musclé entre une députée et Castex sur les stocks de vaccins

"Dans un bon nombre de zones urbaines, les jeunes prennent les transports en commun, où le masque est obligatoire : personne ne s'est soucié de la gratuité de ces masques", a conclu Jean Castex.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Coronavirus France Coronavirus Jean Castex
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants