1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Selon "Mediapart", une enquête sur Castex a été arrêtée avant sa nomination à Matignon
1 min de lecture

Selon "Mediapart", une enquête sur Castex a été arrêtée avant sa nomination à Matignon

Une source citée par "Mediapart" estime que l’abandon des investigations a été "brutal et inexpliqué", à quelques jours de la nomination de Jean Castex à Matignon.

Jean Castex le 14 août 2020 à Orly
Jean Castex le 14 août 2020 à Orly
Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP / POOL
Marie-Pierre Haddad

Une enquête judiciaire sur Jean Castex ? Le Premier ministre était visé par une enquête, avant sa nomination à Matignon, qui aurait été interrompue de façon "brutale et inexpliquée", selon une source citée par Mediapart. Un événement qui aurait eu lieu le 6 juillet dernier, soit trois jours avant sa nomination à la tête du gouvernement.

L'enquête concerne "les conditions d’exploitation de bennes à ordures" au sein de la communauté de communes Conflent-Canigó, présidée par Jean Castex jusqu'à sa prise de fonctions à Matignon, indique le site d'investigation. Des infractions au Code du travail mais aussi au Code de l'environnement auraient été constatées. Une première audition a eu lieu en juin dernier. D'autres investigations étaient prévues par la suite afin d'évaluer "la responsabilité des pouvoirs publics dans le déploiement des bennes". 

Le procureur Jean-David Cavaillé répond aux informations de Mediapart : "Le choix qui a été le nôtre n’est pas lié à la nomination du Premier ministre ni à ses liens avec le vice-président de l’intercommunalité en charge de la déchetterie mais au traitement des éléments objectifs et juridiques du dossier".

Aussi joint par MediapartMatignon explique que "le responsable de la déchetterie a informé monsieur Castex de ce que la gendarmerie l’avait interrogé sur ce dispositif et que les gendarmes lui avaient indiqué que le vice-président en charge des déchets serait probablement interrogé". Et d'ajouter : "Bien entendu, Jean Castex atteste n’être jamais intervenu dans cette enquête qui ne met pas en cause, ni de près ni de loin, sa responsabilité".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/