1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Parti socialiste : 77% des Français en ont une mauvaise image
3 min de lecture

Parti socialiste : 77% des Français en ont une mauvaise image

Info RTL Selon notre sondage Harris Interactive réalisé pour RTL, "Le Figaro" et LCI, seul un Français sur cinq affirme avoir une bonne image du parti à la rose.

Le Parti socialiste (image d'illustration)
Le Parti socialiste (image d'illustration)
Crédit : Nicolas Messyasz//NICOLASMESSYASZ_0011_2017_08_27b_220a/Credit:NICOLAS MESSYASZ/SIPA/1708271613
Parti socialiste 77% des Français en ont une mauvaise image
01:44
Ludovic Galtier
Ludovic Galtier

Près d'un an après la débâcle de l'élection présidentielle et le revers des élections législatives, le Parti socialiste se cherche un leader. Les députés Luc CarvounasOlivier Faure et Stéphane Le Foll et l'eurodéputé Emmanuel Maurel, tous les quatre candidats au poste de premier secrétaire, confrontent leur ligne politique mercredi 7 mars à 21h dans Parti socialiste, Le Débat, une émission diffusée en direct sur RTL et LCI, en partenariat avec Le Figaro

À la veille du débat, l'institut Harris Interactive révèle dans un sondage pour RTL, Le Figaro et LCI que l'image du PS est écornée aux yeux des Français. 77% des personnes interrogées ont en effet une "mauvaise image" du Parti socialiste. 

Avec 20% seulement d'"image positive" (deux fois moins que La République En Marche), le parti du congrès d'Épinay est en 10e et avant-dernière position, derrière La France insoumise (25%), Les Républicains (25%), le Front national (24%) et Debout la France de Nicolas Dupont-Aignan (21%).

77% des Français ont une mauvaise image du PS
77% des Français ont une mauvaise image du PS
Crédit : Harris Interactive

L'indifférence domine. Pour 7 Français sur 10, le PS n'est pas important, sa ligne politique est illisible. Antoine Gautier, chargé d'études au département politique et opinion de Harris Interactive explique que "dans un contexte de défiance vis-à-vis du politique, notons que le jugement émis à l’endroit du Parti socialiste apparaît plus sévère encore que celui exprimé à propos de la plupart des autres formations testées."

À lire aussi

"En dépit de ces nettes critiques, les Français font montre d’une certaine forme de clémence à l’égard du Parti socialiste : seulement un tiers d’entre eux souhaite que le Parti socialiste joue un moindre rôle politique dans les années à venir, contre 42% espérant qu’il occupe un rôle équivalent à l’actuel et 21% un rôle majeur", nuance Antoine Gautier.

Quel avenir pour le PS
Quel avenir pour le PS
Crédit : Harris Interactive

Le débat et le vote des adhérents tranchera la question de la ligne politique du mastodonte pour les années à venir. Le PS ne s'impose dans aucun domaine, mais les Français attendent le Parti socialiste sur les domaines sociétaux tels que la culture (32%), l'égalité femmes-hommes (31%), la laïcité (27%) et l'écologie (26%), moins dans les domaines macro-économiques comme le pouvoir d'achat (18%), le chômage ou la résorption du déficit public et de la dette.

Les Français font particulièrement confiance au PS pour les sujets sociétaux.
Les Français font particulièrement confiance au PS pour les sujets sociétaux.
Crédit : Harris Interactive

Pour se forger un avenir, le Parti socialiste doit nouer des alliances, selon 79% de ses sympathisants. Dans le détail, précise Antoine Gautier, "25% souhaitent une alliance "à gauche", avec La France Insoumise alors que 18% se prononcent en faveur d’un attelage Parti socialiste-La République En Marche. Au-delà de ces deux possibilités, le rapprochement avec Europe Ecologie Les Verts (43%) et plus encore avec Génération.s, le mouvement de Benoît Hamon (48%) s’avèrent les plus soutenus par les proches de la formation de Solférino."

Quelles alliances pour le PS ?
Quelles alliances pour le PS ?
Crédit : Harris Interactive

Luc Carvounas, Olivier Faure, Stéphane Le Foll et Emmanuel Maurel se disputent le fauteuil de premier secrétaire et la succession de Jean-Christophe Cambadélis (2014-2017). Le vainqueur du scrutin, élu par 102.000 adhérents les 15 et 29 mars, sera intronisé lors du congrès d'Aubervilliers des 8 et 9 avril.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/