1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. À Paris, Anne Hidalgo tente de faire oublier sa déroute à la présidentielle
2 min de lecture

À Paris, Anne Hidalgo tente de faire oublier sa déroute à la présidentielle

ANALYSE - Après son score humiliant au premier tour de la présidentielle, la candidate du Parti socialiste est rapidement remontée en selle. Elle se dédie à des projets pour la ville de Paris qui ne font pas l'unanimité.

Anne Hidalgo, le 12 septembre 2021
Anne Hidalgo, le 12 septembre 2021
Crédit : Thomas SAMSON / AFP
À Paris, Anne Hidalgo tente de faire oublier sa déroute à la présidentielle
00:27:39
À Paris, Anne Hidalgo tente de faire oublier sa déroute à la présidentielle
00:27:39
Marie-Bénédicte Allaire - édité par Sandra Cazenave

Anne Hidalgo n'avait certainement pas anticipé son score au premier tour de l'élection présidentielle : 1,75% des voix, selon les chiffres officiels. Et pourtant le soir-même, la candidate du Parti socialiste déclarait : "Je ne baisse jamais les bras." La maire de Paris s'était préparée à retourner à l'hôtel de ville

Même si un de ses alliés la pense très affectée par son score humiliant, c'est une pure politique et elle n'a rien montré de sa déception. De fait, trois jours après le premier tour de la présidentielle, Anne Hidalgo s'envole pour Cracovie en Pologne, puis Kiev pour soutenir le maire de la capitale ukrainienne. "La ville de Kiev a été faite citoyenne d'honneur de Paris, je suis venue lui remettre", disait-elle lors d'une interview sur BFM-TV.
  
Quelques jours de repos en Espagne et elle reprend pied à Paris. "On a beaucoup de projets qui ont de la gueule", souligne un élu socialiste. Des projets qui sont aussi très clivants, tels que le réaménagement des Champs-Élysées ou celui du Trocadéro (retoqué par le préfet de Paris). La mairie recule devant la polémique. Les écologistes s'interrogent, la majorité tangue mais tient. 

Anne Hidalgo continue d'avancer avec le projet de transformation du périphérique. "Dans le cadre des JO de Paris, il y a la création d'une voie olympique (...) Cette voie est la préfiguration grandeur nature de quelque chose qui pourra se pérenniser", vantait-elle, se concentrant sur les Jeux olympiques. Car elle veut pouvoir revendiquer une réussite

Rachida Dati profite de sa déconvenue

Mais ses alliés écologistes lui conseillent plutôt de se préoccuper du quotidien des Parisiens. "On vit dans la crasse, il y a des rats partout", déplorent des habitants sur le marché de Belleville, l'un des plus populaires de Paris. Un endroit où la droite fourbit ses armes. "Quand vous avez fait 1,7% sur votre nom, c'est qu'il y a une vraie insatisfaction", commente Rachida Dati
  
La complicité entre les deux femmes de caractère a disparu. La cheffe de file de LR à Paris est repartie en campagne. "Aujourd'hui, les Parisiens, comme les Français, lui expriment leur insatisfaction. Le sujet, c'est sa légitimité pour agir... Elle est sourde à la colère des Parisiens", assène Rachida Dati.
  
Le conseil de Paris, qui commence après demain, ne sera sans doute pas des plus agréables, reconnaît un membre de la majorité. Anne Hidalgo sera absente, mercredi, pour aller à Madrid avec le président du Comité olympique international. Son adjoint Patrick Bloche a bien proposé que la séance des questions d'actualité, traditionnellement prévue le deuxième jour, soit déplacée. Mais la droite a refusé.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/