1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. VIDÉO - Notre-Dame : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron
2 min de lecture

VIDÉO - Notre-Dame : ce qu'il faut retenir de l'allocution d'Emmanuel Macron

Le président de la République s'est adressé à la nation mardi 16 avril, au lendemain de l'incendie de la cathédrale Notre-Dame de Paris. Selon lui, "le moment n'est pas venu" pour les annonces prévues en conclusion du grand débat.

Emmanuel Macron lors de son allocution à l'Élysée le 16/04/19.
Emmanuel Macron lors de son allocution à l'Élysée le 16/04/19.
Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
La déclaration d'Emmanuel Macron, le 16 avril 2019
06:01
Thomas Pierre & AFP

"Nous sommes ce peuple de bâtisseur, nous avons tant à reconstruire". Emmanuel Macron s'est adressé mardi 16 avril à la Nation, au lendemain de l'incendie qui a ravagé Notre-Dame de Paris. Le président de la République a promis que la cathédrale sera rebâtie d'"ici cinq années", sans manquer d'ajouter une allusion au grand débat : "Nous avons tant à reconstruire", a ajouté le chef de l'État.

"Nous rebâtirons la cathédrale plus belle encore et je veux que ce soit achevé d'ici cinq années. Nous le pouvons et là aussi nous mobiliserons", a dit Emmanuel Macron au cours d'une allocution télévisée en direct de moins de six minutes, assis à son bureau de l'Elysée.

Saluant les sapeurs-pompiers, les policiers, les soignants, "héroïques", il a insisté sur l'unité du pays après ce drame : "Nous avons vu cette capacité de nous mobiliser et de nous unir pour vaincre". Il a enjoint les Français à "devenir meilleurs que nous le sommes" et "retrouver le fil de notre projet national, un projet humain, passionnément français".

L'incendie de Notre-Dame nous rappelle que notre histoire ne s'arrête jamais et que nous aurons toujours des épreuves à surmonter"

Emmanuel Macron

"C'est à nous, les Françaises et les Français d'aujourd'hui, qu'il revient d'assurer cette grande continuité qui fait la nation française", a ajouté le chef de l'Etat. Mercredi 17 avril, le Conseil des ministres sera "entièrement consacré" aux suites de l'incendie de la cathédrale, a indiqué l'Elysée. Il "sera suivi d'une réunion de lancement de la souscription nationale et de la reconstruction".

Grand débat : "Le moment n'est pas encore venu"

À lire aussi

Mais Emmanuel Macron reste bien le maître des horloges quant aux annonces qu'il devait prononcer lundi 15 avril en conclusion du grand débat. "Je reviendrai vers vous dans les jours prochains pour que nous puissions agir", affirme-il. 

Après "l'épreuve", il a dit vouloir laisser la place à "la réflexion, puis l'action", refusant le "piège de la hâte" et regrettant "les fausses impatiences qui voudraient qu'il faille pouvoir dire les annonces qui étaient prévues à telle date". "Demain la politique et ses tumultes reprendront leur droit, mais le moment n'est pas encore venu", a-t-il ajouté. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/