2 min de lecture Polémique

Municipales à Paris : l'hypothèse d'une candidature d'Édouard Philippe relancée

Une candidature du premier ministre Édouard Philippe à Paris en 2020 ? Le principal intéressé dément. Mais la rumeur monte, et ils sont de plus en plus nombreux à y croire. Voire à s'en inquiéter, pour certains.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy
>
Les Indispensables du 27 septembre 2018 Crédit Image : AFP / BERTRAND GUAY | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
et Loïc Farge

Un indice qui ne trompe pas : c'est cette confidence - ou plutôt ce nouvel "élément de langage" - glissé en privé ces jours-ci par certains des membres du gouvernement les moins favorables à l'atterrissage du chef du gouvernement Édouard Philippe ministre dans la capitale : "Aux municipales, il y a deux villes qu'on ne peut pas se permettre de perdre, c'est Lyon et Le Havre".

Lyon, vous le savez, c'est la ville de Gérard Collomb (on sait déjà qu'il sera candidat). Le Havre, en revanche, c'est le fief d'Édouard Philippe, il y est élu depuis 2010. De toute évidence, sa présence sur la liste majoritaire en 2020 réduirait largement les chances de la voir basculer dans l'opposition. Difficile donc de ne pas voir dans cette mise en garde une tentative pas très discrète de le cantonner à sa Normandie natale.

D'autant que la pression monte du côté de ses partisans. "Édouard Philippe serait un grand maire de Paris", s'est même cru permis de lancer le député Cédric Villani sur un plateau de télévision la semaine dernière. Avant de tenter de se rattraper sur Twitter avec une tournure autrement plus prudente. "À l'heure où La République En Marche vient de lancer un processus ambitieux pour les municipales, la question du ou de la candidate n'est pas encore venue", a-t-il sagement écrit. On l'a connu plus convaincant...

À lire aussi
La plage rouge face au Kremlin international
"Gilets jaunes" : le Kremlin dément avoir amplifié le mouvement sur les réseaux sociaux

"S'il était candidat, il plierait le match", m'ont encore lâché en revanche deux piliers de la majorité à propos d'Édouard Philippe. Les membres de son entourage, en "off" (une partie d'entre eux, en tout cas), ne cherchent plus à démentir l'hypothèse.

Édouard Philippe, quand on l'interroge, continue à répondre adroitement que le sujet ne le préoccupe pas et qu'il est tout entier consacré à sa tâche, sans rien exclure clairement pour autant.

Une chose est sûre : il n'en a jamais parlé avec le chef de l'État. Tout dépendra, en réalité, de la volonté ou non de ce dernier de remplacer son premier ministre à mi-mandat. Voire de sa capacité à le remplacer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Polémique Élections municipales à Paris Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7794948892
Municipales à Paris : l'hypothèse d'une candidature d'Édouard Philippe relancée
Municipales à Paris : l'hypothèse d'une candidature d'Édouard Philippe relancée
Une candidature du premier ministre Édouard Philippe à Paris en 2020 ? Le principal intéressé dément. Mais la rumeur monte, et ils sont de plus en plus nombreux à y croire. Voire à s'en inquiéter, pour certains.
https://www.rtl.fr/actu/politique/municipales-a-paris-l-hypothese-d-une-candidature-d-edouard-philippe-relancee-7794948892
2018-09-27 07:45:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/m37eZ3bHgkdm_tITz7-KHA/330v220-2/online/image/2018/0827/7794545738_le-premier-ministre-edouard-philippe-a-l-assemblee-nationale-le-24-juin-2018.jpg