3 min de lecture Élections municipales

Élections municipales à Marseille : des résidents d'un Ehpad ont voté à leur insu au premier tour

REPORTAGE - Les bulletins de vote d’une cinquantaine de personnes âgées, en grande dépendance et pour certaines atteintes de la maladie d’Alzheimer, ont été déposés dans les urnes d’un bureau de vote du 12ème arrondissement de Marseille lors du 1er tour des élections municipales.

Thomas Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Municipales à Marseille : des résidents d'un Ehpad ont voté à leur insu au premier tour Crédit Image : Hugo Amelin | Crédit Média : Hugo Amelin/RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Générique 1
Hugo Amelin

Les bulletins de vote d’une cinquantaine de personnes âgées, en grande dépendance et pour certaines atteintes de la maladie d’Alzheimer, ont été déposés dans les urnes d’un bureau de vote du 12ème arrondissement de Marseille lors du 1er tour des élections municipales.


La mère de Francis à 89 ans et elle "démente sénile". Depuis de longues années, elle occupe une chambre de la résidence Univi de Saint Barnabé, un Ehpad situé dans les beaux quartiers de Marseille et qui accueille notamment des personnes âgées souffrant de maladies neurodégénératives. Elle a pourtant voté le 15 mars dernier pour le premier tour des élections municipales, par procuration, sans que personne ne sache qui l’a aidé, ou plutôt a utilisé son nom, pour faire ce papier.

"Je suis tombé des nues. Je suis fils unique, je suis son tuteur, il est donc impossible qu’elle est pu faire une procuration sans moi. Donc je vais porter plainte contre X en début de semaine prochaine et je vais demander à la direction de l’Ehpad de me communiquer la liste des gens à qui s’est arrivé pour monter un collectif", témoigne Francis, outré. "On me dit que c’est normal en politique, mais moi je ne trouve pas du tout", poursuit-il.

Un nouveau volet de l'enquête préliminaire

Sans déplacement au commissariat, qui a donc écrit et fait valider ces procurations ? Une liste contenant les informations personnelles des résidents a-t-elle "fuité" de l’Ehpad ? C’est un nouveau volet que l’enquête préliminaire pour "faux et usage de faux" que le parquet de Marseille devra élucider. Une facette qui mêle immoralité et magouilles électorales, révélée par nos confrères de France 2 mercredi soir.

À lire aussi
Un bouledogue français dans les rues de New York (illustration). élections municipales
États-Unis : un chien élu maire de la ville de Rabbit Hash

Dans le bureau de vote 1203, situé juste à côté de cette maison de retraite, on avait pourtant soulevé le lièvre depuis le premier tour de l’élection, le 15 mars dernier. Pierre Mose, assesseur pour le Printemps Marseillais, s’en souvient très bien.

"On se doutait que les familles n’étaient pas au courant de ce 'détournement' de procurations. Le matin, j’ai vu arriver plusieurs personnes représentant des retraités de cet établissement. Au bout de 4 ou 5 procurations venant de la même adresse, j’ai regardé sur Internet et j’ai vu que c’était une maison de retraite spécialisée dans la grande dépendance", explique-t-il avant d'affirmer : "Il y avait certains votants qui ne savaient même pas pour qui ils amenaient une procuration, on voyait bien qu’ils n’étaient pas de la même famille. J’ai aussi vu des cadres et des élus de la Mairie du 12ème arrondissement venir voter avec les procurations de ces retraités".

Le parti Les Républicains au cœur des soupçons

Des propos corroborés par les listes d’émargement que nous avons pu consulter. Ainsi l’adjoint à l’urbanisme de la Mairie des 11 et 12ème arrondissement de Marseille a voté pour un pensionnaire âgé de 91 ans. Élu Les Républicains mais également candidat toujours en lice dans cette élection, puisqu’il figure en 7ème position de la liste emmenée par Julien Ravier, le Maire de secteur.

La directrice générale des services de cette même Mairie, tenue par la droite depuis plusieurs mandats, a aussi permis à Anunziata C., née en 1927, d’accomplir son devoir de citoyenne. L’enquête devra déterminer s’il existe un lien de confiance entre ces retraités et leurs mandataires de haut vol ou si leurs noms ont été usurpés pour établir des procurations frauduleuses, destinées à peser sur le résultat électoral de la deuxième ville de France.

Marine Vassal, candidate LR, a une nouvelle fois affirmé ce jeudi qu’elle n’avait "jamais fraudé" et qu’elle espérait que tous les partis seraient concernés par cette enquête sur les procurations.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Marseille Élections municipales à Marseille
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants