1 min de lecture Élections municipales

Municipales à Marseille : deux candidates LR soupçonnées de fraude

Les domiciles de deux candidates des Républicains à la mairie de Marseille ont été perquisitionnés lundi 15 juin, après l'ouverture d'une enquête préliminaire pour soupçons de fraude.

Martine Vassal est la candidate des Républicains, en lice pour le second tour des municipales à Marseille.
Martine Vassal est la candidate des Républicains, en lice pour le second tour des municipales à Marseille. Crédit : GERARD JULIEN / AFP
Maeliss
Maeliss Innocenti et AFP

Martine Vassal, candidate des Républicains à la mairie de Marseille, soutenue par Jean-Claude Gaudin, se retrouve indirectement empêtrée dans une affaire de soupçons de fraude. À moins de 15 jours du second tour, la campagne des municipales a pris un tournant judiciaire qui pourrait impacter le résultat du scrutin.

Les domiciles de deux candidates des Républicains, qui mènent les listes de Martine Vassal dans les VIe, VIIIe, XIe et XIIe arrondissements, ont été perquisitionnés lundi 15 juin après l'ouverture d'une enquête préliminaire du parquet. Enquête portant sur des soupçons de fraude aux procurations.

L'hebdomadaire Marianne et France 2 ont révélé que Géraldine Lapalus (actrice du téléfilm Camping Paradis et candidate dans les VIe et VIIIe arrondissements) et Monique Devouge (XIe et XIIe arrondissements) étaient soupçonnées d'avoir eu recours à la pratique illégale des "procurations simplifiées".

Ordinateurs et téléphones saisis

Dominique Laurens, la procureure de Marseille, a précisé que les enquêteurs cherchaient à caractériser de possibles "manœuvres frauduleuses tendant à l'exercice irrégulier de votes par procuration" ainsi que des "faux et usages de faux".

À lire aussi
Hervé Mariton le 6 octobre 2019. Hervé Mariton
Municipales : le tribunal de Grenoble annule la réélection d'Hervé Mariton

Selon La Provence, les ordinateurs et téléphones de Géraldine Lapalus et Monique Devouge ont été saisis lors des perquisitions.
Martine Vassal, indirectement concernée par cette affaire, a réagi sur BFM : "Je ne suis pas une fraudeuse, je ne l'ai jamais été et ce n'est pas maintenant que je vais commencer à l'être. (…) Si des faits avérés sont confirmés, (...) je serai intraitable sur ces faits-là et les personnes qui les ont commis."

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Polémique Les Républicains
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants