2 min de lecture Élections municipales

Municipales à Lyon : Collomb et Kimelfeld font la course à l'écologie

Candidats aux municipales à Lyon, Gérard Collomb et David Kimelfeld reculent et laissent Bruno Bernard, le candidat des Verts, grimper dans les sondages.

>
Municipales à Lyon : Collomb et Kimelfeld font la course à l'écologie Crédit Image : ROMAIN LAFABREGUE / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
Frédéric Perruche édité par Venantia Petillault

Gérard Collomb est à la reconquête de Lyon. La bataille électorale semble lancée entre lui et son ancien bras droit, David Kimelfeld, dissident En Marche. Et cela semble finalement profiter au candidat des Verts Bruno Bernard, crédité de 25% contre 27% pour l'ancien ministre de l'Intérieur, selon les sondages.

Désormais, Gérard Collomb et David Kimelfeld joue à "plus vert que moi tu meurs". Sur une péniche des bords du Rhône, les écologistes ont quant à eux dévoilé leur programme : tripler les déplacements en vélo, investir massivement dans les transports en commun, exclure la voiture de l'agglomération...

Porté par les sondages qui le place quasiment à hauteur de Gérard Collomb pour la métropole, Bruno Bernard, chef de file écologique ne cache plus ses ambitions. "L'objectif est en effet de gagner. Non pas pour avoir le pouvoir mais pour pouvoir l'exercer. L'enjeu de cette élection c'est le choix de la vision obsolète de Gérard Collomb ou le choix des écologistes, tourné vers les habitants."

Collomb et Kimelfeld contre-attaquent

Gérard Collomb a donc senti le danger, verdi son programme et répète à l'envie son nouveau credo :"L'alliance de l'économie et de l'écologie". Collomb veut démocratiser le véhicule électrique ou encore planter 10.000 arbres par an. "Il y a certain nombre de Verts qui sont dogmatiques. Ils ont contribué à faire décroître leurs villes : les entreprises s'en vont et les commerces ferment", constate l'ancien ministre de l'Intérieur.

À lire aussi
Un coronavirus observé au microscope. élections municipales
Coronavirus : un maire confiné chez lui pendant sa campagne

Plus proche des écologistes, David Kimelfeld, distancé dans les sondages, commence lui aussi à taper sur Bruno Bernard et joue sa partition écologique et solidaire : "Quand les Verts disent 'il faut 100% de bio' en matière d'alimentation, oui, mais à condition que tout le monde puisse se l'acheter. 'Il faut 100%' de véhicules propres : oui, mais à condition que tout le monde puisse avoir une solution de transport. Cet équilibre entre l'urgence écologique et l'urgence sociale, je pense que je suis le mieux à même de l'appliquer.

La campagne débute à peine, et les candidats Verts inconnus des électeurs vont devoir prouver leur crédibilité et résister aux attaques qui vont se multiplier d'ici le premier tour.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Élections municipales à Lyon Gérard Collomb
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants