2 min de lecture Voiture électrique

Automobile : 67% des Français prêts à acheter une voiture électrique ou hybride

INFO RTL - Selon un sondage Harris Interactive pour RTL et "Turbo", 67% des personnes achèteraient dans l'idéal une voiture hybride ou électrique, mais compte tenu des contraintes, seulement 33% envisagent réellement de s'en procurer une.

Une voiture électrique Zoé à Paris (illustration).
Une voiture électrique Zoé à Paris (illustration). Crédit : ERIC PIERMONT / AFP
Christophe Bourroux
Christophe Bourroux et Marie Zafimehy

"Indispensable", mais "chère" et "polluante". C'est ainsi que les Français et Françaises perçoivent majoritairement la voiture, selon un sondage Harris Interactive pour RTL et Turbo sur M6 publié dimanche 26 janvier. Au moment d'acheter un véhicule, les personnes interrogées disent regarder d'abord le prix, puis le type de carburant/énergie qu'il consomme.

Selon l'enquête, qui porte sur un échantillon de 3.000 personnes représentatif de la population française âgées de 18 ans et plus, 67% d'entre elles choisiraient dans l'idéal une voiture hybride ou électrique si elles devaient en acheter une. Et ce, plutôt qu'une voiture diesel ou essence

Pourtant, considérant "les limites de [leur] budget" et "[leurs] besoins actuels", les même personnes ne sont que 33% à réellement se projeter dans l'achat d'une voiture hybride ou électrique.

67% des personnes interrogées achèteraient dans l'idéal une voiture hybride ou électrique.
67% des personnes interrogées achèteraient dans l'idéal une voiture hybride ou électrique. Crédit : Harris Interactive pour RTL

Les raisons sont multiples. Le prix d'abord : les Français et Françaises interrogées sont 47% à évoquer leur limite de budget lorsqu'il s'agit d'envisager l'achat d'une voiture électrique ou hybride. Celles-ci sont vendues à des prix 15 à 20% plus chers qu'un véhicule classique. Viennent ensuite "l'autonomie de ce type de véhicule" (29%), "le nombre de bornes électriques/de moyens pour recharger la batterie disponible près de chez [eux]" (16%) et "les modèles disponibles pour ce type de véhicules" (6%).

Le malus écologique, une "nécessité" ?

À lire aussi
Le siège de Renault à Boulogne-Billancourt. Renault
Les infos de 6h30 - Renault : début des discussions entre syndicats et direction à Bercy

Concernant la hausse du malus écologique instauré par le gouvernement pour les véhicules les plus polluants, la même opinion mitigée est partagée par la majorité des personnes interrogées. D'une part elles estiment que cette mesure est "nécessaire aujourd'hui compte tenu des enjeux environnementaux" (63%) mais, d'autre part, sont davantage à penser qu'elle "représente une nouvelle taxe qui pénalise le budget des Français" (79%). 

Selon le texte en vigueur depuis le 1er janvier 2020, les véhicules neufs produisant le plus de CO2 au km se voient appliquer un malus pouvant aller jusqu’à 20.000 euros. Le 1er mars, ce même montant devrait encore augmenter.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Voiture électrique Voitures neuves Consommation
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants