2 min de lecture Élections municipales

Élections municipales 2020 : les coulisses de l'hésitation d'Emmanuel Macron sur le report

Avant d'annoncer leur maintien lors de son allocution, Emmanuel Macron a changé d'avis par deux fois sur la question du report des élections municipales de dimanche à cause du coronavirus.

Julien Sellier RTL Petit Matin Julien Sellier iTunes RSS
>
Municipales 2020 : l'hésitation d'Emmanuel Macron sur le report Crédit Image : Ludovic MARIN / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Bastien Hauguel

Les élections municipales sont finalement maintenues. "J'ai interrogé nos scientifiques. (...) Ils considèrent que rien ne s'oppose à ce que les Français, même les plus vulnérables, se rendent aux urnes", a annoncé Emmanuel Macron hier soir, jeudi 12 mars, lors de son allocution télévisée. Pourtant, pendant quelques heures, le président de la République a réfléchi à un report de ces élections. Il a fini par y renoncer dans les derniers instants.

D'abord, il y a eu un décalage au sommet de l'exécutif. Hier, jusqu'à la mi-journée, le sujet n'en était pas un. Il n'était qu'une rumeur qui faisait sourire en coin certains conseillers de l'exécutif quand ils étaient interrogés dessus. De l'avis général, le risque politique était trop important. La République En Marche, en très mauvaise posture, aurait forcément eu l'air de vouloir profiter de la situation en annulant le scrutin de dimanche. La question ne se posait tellement pas qu'elle a à peine été évoquée au cours de la réunion à Matignon autour du Premier ministre, hier matin, avec les représentants de tous les partis politiques. Édouard Philippe, à titre personnel, n'y a d'ailleurs jamais été favorable. Seul Gérard Larcher, le président du Sénat, en a finalement parlé, mais absolument pas dans le sens d'un report, plutôt pour expliquer en quoi l'élection de dimanche pourrait être l'occasion de faire de la pédagogie.

Macron a changé d'avis deux fois dans la même journée

Dans le courant de l'après-midi d'hier, Emmanuel Macron change progressivement d'avis, sous l'influence, nous dit-on, des scientifiques qu'il consultait. L'explication est aussi tout bêtement politique. Difficile, en effet, aux yeux du président, comme l'explique Les Échos, d'annoncer d'un côté la fermeture des écoles et le quasi-confinement des personnes de plus de 70 ans, et de l'autre côté de maintenir ce rendez-vous qui n'est, de toute évidence, pas sans risque sanitaire. C'est à ce moment-là qu'Emmanuel Macron s'est mis à réfléchir à la façon de mettre en oeuvre cet éventuel report sur le plan constitutionnel. Il a notamment été question de recourir au fameux article 16 de la Constitution. Un article qui, dans des circonstances particulières, confère des pouvoirs exceptionnels au chef de l'État

Il aurait même annoncé sa décision de reporter les élections aux experts scientifiques avant de consulter les présidents de l'Assemblée et du Sénat, ainsi que le Conseil constitutionnel de Laurent Fabius. L'affaire a alors pris une autre tournure, notamment sous la pression de la droite. Il faut dire qu'Emmanuel Macron et Gérard Larcher se parlent à peine depuis un an. Le sénateur était sur les dents avant même de recevoir le coup de téléphone du président, et lui a indiqué très fermement son opposition à une telle mesure, sans pour autant que le chef de l'État ne daigne lui dire ce qu'il allait annoncer deux heures plus tard à la télévision. 

À lire aussi
Un bouledogue français dans les rues de New York (illustration). élections municipales
États-Unis : un chien élu maire de la ville de Rabbit Hash

À noter, en revanche, que François Bayrou, qui souffle toujours à l'oreille du président, le soutenait. Mais il a dû être bien seul, puisqu'Emmanuel Macron a donc changé d'avis.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales Coronavirus Épidémie
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants