2 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 : l’hypothèse d'un second tour en juin se précise

Plusieurs personnalités politiques ont récemment fait savoir qu'elles souhaitaient un report du second tour des municipales au mois de juin.

Christelle Rebiere RTL Midi Christelle Rebière iTunes RSS
>
Municipales 2020 : l'hypothèse d'un second tour en juin se précise Crédit Image : Stephane LEMOUTON / POOL / AFP | Crédit Média : Pauline De Saint-Rémy | Durée : | Date : La page de l'émission
Youen
Youen Tanguy et AFP

Quand pourra se tenir le second tour des municipales ? Ces derniers jours, plusieurs voix politiques se sont élevées pour demander son report en juin prochain. "Si on est capables d'ouvrir les écoles, les collèges, les lycées, les commerces, je ne vois pas au nom de quoi le deuxième tour ne pourrait pas se tenir en juin", a notamment plaidé le président des Républicains Christian Jacob.

Des élus municipaux, comme Stéphane Le Foll, maire PS sortant du Mans, considèrent également que si l'on peut rouvrir les écoles et commerces, "on doit pouvoir organiser le deuxième tour en juin".

De son côté, le gouvernement se retranche derrière l'avis du Conseil scientifique, à la suite duquel Edouard Philippe doit remettre "au plus tard le 23 mai" un rapport au Parlement qui déterminera si le second tour peut avoir lieu en juin, comme prévu par la loi d'urgence sanitaire du 23 mars. Dans le cas contraire, une nouvelle date devra être fixée en accord avec le Parlement.

Philippe veut accélérer le mouvement

Arrivé lui-même en tête avec 43,6% des voix au premier tour au Havre, le Premier ministre a cependant montré sa volonté d'accélérer le mouvement. "On ne va pas attendre le 23 pour trancher, il y a désormais la nécessité d'éclaircir le sujet rapidement", assure même au Parisien un conseiller ministériel.

À lire aussi
Hervé Mariton le 6 octobre 2019. Hervé Mariton
Municipales : le tribunal de Grenoble annule la réélection d'Hervé Mariton

Le gouvernement a aussi donné son feu vert mardi à l'installation dans les prochains jours des conseils municipaux élus dès le premier tour.

L'alternative qui se profile est la suivante : soit on vote fin juin, pour le second tour uniquement, dans les quelque 5.000 communes où le 1er tour n'a pas été conclusif. Soit on refait les deux tours à l'automne dans cette catégorie de communes. Mais le gouvernement a-t-il une préférence ?

"Ce serait vraiment le mieux", selon un ministre

Selon un élu des Hauts-de-France, c'est l'hypothèse d'un second tour le 28 juin qui aurait la préférence du chef de l'Etat et du Premier ministre, désireux de clore l'épisode des municipales. "Ils se disent que s'ils refont tout le processus à l'automne, le premier tour sera encore pire que le 15 mars" pour les macronistes, soutient un autre élu nordiste.  

"Ce serait vraiment le mieux", confiait de son côté un ministre à RTL ce mercredi matin à propos d'un report éventuel fin juin. Et si pour certain la raison est politique, pour d'autres elle est économique. "Il faut débloquer les carnets de commande des maires, les communes sont le premier investisseur public du pays", rappelle auprès de RTL un dirigeant de la majorité. 

"Un poids lourd de la majorité" assure même au Parisien que "Emmanuel Macron a tranché". "Si les conditions sanitaires le permettent, il veut désormais purger cette histoire de municipales au plus vite", ajoute-t-il. Le gouvernement devrait rapidement éclaircir ce sujet.

Lire la suite
Élections municipales Coronavirus Confinement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants