2 min de lecture Élections municipales

Municipales 2020 à Paris : pourquoi Bayrou veut un "plan B"

ECLAIRAGE - François Bayrou a suggéré l'idée d'avoir un "plan B" pour les élections municipales à Paris. Le président du MoDem ne croyant pas à l'affrontement entre Benjamin Griveaux et Cédric Villani pour la tête de la capitale.

François Bayrou
François Bayrou Crédit : M6
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
et AFP

Une fin de non recevoir. Agnès Buzyn a décliné, à l'antenne de RTL, l'offre de François Bayrou pour les élections municipales à Paris. En effet, le président du MoDem a cité le nom de la ministre des Solidarités et de la Santé en tant que "plan B" de la majorité présidentielle pour le scrutin.

A Paris, "il y a un candidat investi par En Marche, c'est Benjamin Griveaux, je le soutiens", a souligné la ministre. "Je souhaite également de tout de mon cœur que Cédric Villani se range derrière Benjamin Griveaux et que nous n'ayons plus qu'un candidat et pas de dissident", a-t-elle ajouté.

Agnès Buzyn a confié n'avoir "pas parlé" avec François Bayrou de son idée. "Je suis totalement et complètement investie sur mes dossiers, même si j'ai dit qu'un jour je me frotterai à une élection, à une candidature, mais ce n'est pas la ville de Paris", a-t-elle ajouté.

Bayrou dénonce une "rivalité stérile"

Dimanche, l'allié d'Emmanuel Macron avait affirmé que la majorité présidentielle pâtissait de la rivalité entre Benjamin Griveaux et le dissident Cédric Villani, et qu'elle devait viser "un plan B" pour avoir une chance de conquérir la capitale. François Bayrou avait donné son aval aux noms d'Agnès Buzyn ou de l'ancien ministre Jean-Louis Borloo.

À lire aussi
Le député LREM Saïd Ahamada bouches-du-rhône
Municipales à Marseille : le député LaREM Saïd Ahamada soutient Yvon Berland

"Cette rivalité est pour l'instant stérile. Aucune (personnalité) ne se détache de l'autre et on est plutôt dans une phase de stagnation", a plaidé le dirigeant du MoDem, allié à LaREM, dans l'émission politique de France Inter, France Télévisions et Le Monde. "Il serait intéressant de réfléchir à un plan B à Paris", a poursuivi ce proche très écouté d'Emmanuel Macron

En mars, François Bayrou avait déjà cité Agnès Buzyn comme une possible tête de la liste LaREM aux élections européennes. Le parti présidentiel avait finalement choisi Nathalie Loiseau, alors ministre des Affaires européennes.

Une idée reçue froidement par Griveaux et Villani

Benjamin Griveaux avait réagi, lundi 28 octobre, aux propos de François Bayrou en soulignant qu'il voulait s'employer à le convaincre qu'il est bien l'homme de la situation pour les municipales dans la capitale.

Invité lors du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI dimanche 27 octobre, Cédric Villani a répondu au président du MoDem. "Je ne suis pas le porte-parole de François Bayrou et ma campagne va jusqu'au bout. Avec le MoDem, nous discutons, je ne suis pas non plus leur porte-parole et je suis dans une démarche de rassemblement", a répondu le candidat aux municipales à Paris. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections municipales François BAYROU Agnès Buzyn
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants