5 min de lecture Mort de Chirac

Mort de Jacques Chirac : les réactions de la classe politique

Hommes et femmes politiques de tous bords saluent la mémoire de l'ancien président décédé jeudi à l'âge de 86 ans.

Jacques Chirac
Jacques Chirac Crédit : PATRICK KOVARIK / POOL / AFP
Benjamin Hue
Benjamin Hue
Journaliste RTL

La classe politique rend hommage à Jacques Chirac. L'ancien président de la République est mort jeudi matin à l'âge de 86 ans. Sa famille a annoncé le décès à la mi-journée dans un communiqué. Jacques Chirac laisse derrière lui la carrière politique la plus prolifique de la Ve République. Locataire de l'Élysée entre 1995 et 2007, il avait connu auparavant plusieurs mandats de député de Corrèze, la mairie de Paris, Matignon, un secrétariat d'État et la présidence du RPR, le principal parti de la droite française créé sous son impulsion. 

Malade depuis de longues années, Jacques Chirac était physiquement affaibli. Sa santé s'est lentement dégradée depuis son départ de l'Élysée. Hospitalisé à plusieurs reprises, il avait été victime d'un accident vasculaire cérébral en 2005 et fut particulièrement éprouvé par la disparition de sa fille aînée Laurence, en 2016. Ses apparitions publiques se faisaient de plus en plus rares. Il était apparu particulièrement diminué, appuyé sur François Hollande, lors de l'une de ses dernières sorties en novembre 2014.

Même si son bilan de Président faisait débat, Jacques Chirac avait su se rendre sympathique, par son sourire, ses bons mots et sa bonhomie, au point de devenir la personnalité politique préférée des Français après son départ de l'Élysée. Ses amis et ses anciens adversaires politiques lui rendent hommage ce jeudi. 

Les réactions à la mort de Jacques Chirac

Emmanuel Macron prononcera une allocution en l'hommage de l'ancien président à 20 heures. Il doit également rendre visite à la famille de Jacques Chirac prochainement.

Édouard Philippe s'est dit "très ému et un peu nostalgique". Le Premier ministre a réagi à la mort de Jacques Chirac dans les colonnes du quotidien régional Paris-Normandie. "J’aimais l’homme, j’étais fasciné par le politique et j’admirais sa capacité à incarner la France"

François Hollande salue "un combattant". L'ancien président socialiste a rendu hommage jeudi après-midi à "un combattant" qui "avait su établir un lien personnel avec les Français". Entre Jacques Chirac et François Hollande, tous deux énarques, corréziens et anciens présidents, un lien particulier s'était tissé au fil d'une histoire complexe, commencée en affrontement politique et achevée en complicité affectueuse. 

Jacques Chirac et François Hollande, le 21 novembre 2014
Jacques Chirac et François Hollande, le 21 novembre 2014 Crédit : Patrick KOVARIK / POOL / AFP
À lire aussi
Messe de funérailles de Jacques Chirac en l'église Saint-Sulpice à Paris le 30 septembre 2019 église
Jacques Chirac : les coulisses de la cérémonie d'hommage

Nicolas Sarkozy : "C'est une part de ma vie qui disparaît aujourd'hui". L'ancien président, ministre de l'Intérieur lors du second mandat de Jacques Chirac, a fait part de sa "profonde tristesse" après l'annonce du décès de celui qui "a incarné une France fidèle à ses valeurs universelles et à son rôle historique" et "n'a jamais rien cédé sur notre indépendance, en même temps que sur son profond engagement européen".

Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, en 1990
Jacques Chirac et Nicolas Sarkozy, en 1990 Crédit : PIERRE GUILLAUD, PATRICK HERTZOG / AFP

Alain Juppé perd un ami de longue date. Premier ministre entre 1995 et 1997 et lieutenant préféré de Jacques Chirac, l'ex-maire de Bordeaux a accueilli sa disparition avec "une immense tristesse". "Pendant plus de 40 ans, j'ai vécu avec Jacques Chirac une relation exceptionnelle de fidélité, de confiance, d'amitié réciproques qui n'était pas seulement politique mais d'abord personnelle", écrit Alain Juppé dans un message transmis à l'AFP

Édouard Balladur a appris "avec émotion" le décès de son ancien rival politique. Jacques Chirac "après tant d'années de souffrance", a annoncé jeudi son entourage à l'AFP. L'ancien premier ministre (1993-1995), gaulliste comme Jacques Chirac, avait été son rival malheureux à la présidentielle de 1995, après avoir été longtemps proche de lui au sein du RPR.

Pour Jean-Pierre Raffarin, "une relation de confiance". L'ancien locataire de Matignon se souvient d'"un Président qui aidait son Premier ministre, j'ai eu avec lui vraiment des relations de partage institutionnel, une relation de confiance".

>
Les dessous d'années "de confiance" entre Chirac et Raffarin à l'Élysée Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

François Fillon salue "un lion de la politique". L'ancien ministre de Jacques Chirac se souvient d'un homme qui "aimait charnellement la France et les Français mais se sentait aussi voyageur du monde".

Jean-Louis Borloo retient "l'homme chaleureux humain et visionnaire". L'ancien ministre de l'Emploi de Jacques Chirac a rendu un hommage appuyé à l'ancien président, évoquant ses "grands moments" tels que le discours de Johannesburg sur le climat et le refus de la guerre en Irak.

Thierry Breton se souvient de "l'intelligence de tous les instants" de Jacques Chirac. Depuis Seattle, aux États-Unis, l'ancien ministre de l'Économie, des Finances et de l'Industrie (2005-2007) fait part sur RTL de son 'immense tristesse". "Je viens de l'apprendre. On s'attendait tous à ce que ça arrive à un moment ou un autre. Je suis très ému d'avoir entendu avec vos auditeurs la voix de Jacques Chirac parlant de l'avenir, quelque chose qui le préoccupait mais qu'il gardait pour lui. C'était un jardin secret. Il était tellement dans le présent, dans l'intelligence de tous les instants, dans l'intelligence des rapports humains. Il avait une vision extrêmement claire des grands aspects géopolitiques et des grands rapports de force", se souvient-il.

>
Thierry Breton rend hommage à Jacques Chirac décédé à l'âge de 86 ans Crédit Image : ERIC PIERMONT / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

Jean-François Copé perd un mentor. "C'est lui qui m'a initié à la politique. Je suis ému. C'est toute une histoire. Je pense à cette personnalité incroyable, avec un charisme fou. Quand il entrait dans une pièce, le silence se faisait immédiatement", a confié l'ancien porte-parole du gouvernement sur RTL, avant d'admettre ressentir une certaine "nostalgie" quant à sa façon de gouverner.

Lionel Jospin confie ses souvenirs au micro de RTL. "Mes pensées vont d'abord à Bernadette Chirac et à sa fille (...) J'ai fait sa connaissance à la mairie de Paris. Puis, pendant son septennat, ce à quoi nous avons veillé tous deux en politique étrangère, c'est que la France parle d'une seule voix et qu'elle soit", a-t-il indiqué.

>
Gouverner avec Jaques Chirac, un "privilège" pour Lionel Jospin Crédit Image : PATRICK KOVARIK / AFP POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Durée : | Date :

Pour Anne Hidalgo, "Paris est en deuil".  La maire de Paris a salué un "homme d'Etat hors normes". "Pour nous les Parisiennes et les Parisiens, il sera à jamais notre maire, aimant passionnément sa ville et ses habitants", a-t-elle indiqué.

Pour Jean-Luc Mélenchon, Jacques Chirac "aimait la France". "L'Histoire de France tourne une page. Recevons la tristesse car elle a ses raisons. Il aimait la France mieux que d'autres depuis. Et pour cette part là, nous lui sommes reconnaissants", a écrit le leader de la France insoumise.

Nicolas Hulot fait part de sa "profonde tristesse". L'ancien ministre de la Transition écologique a exprimé "sa profonde tristesse" après l'annonce de la mort de Jacques Chirac à qui il vouait "une amitié précieuse et sincère".

L'hommage de Marine Le Pen "malgré les divergences". La présidente du Rassemblement national se souvient "d'un grand amoureux de l'Outre-mer" et du Président "capable de s'opposer à la folie de la guerre en Irak".

L'hommage lapidaire de Jean-Marie Le Pen. Le fondateur du Front national s'est fendu d'une brève déclaration après la mort de son ennemi intime et adversaire au second tour de la présidentielle de 2002. 

L'ancien ministre de l'Education nationale de Jacques Chirac, François Bayrou, revient sur la relation qu'il entretenait avec l'ancien président de la République : "C'était évidemment une relation publique, politique forte. Et puis il y avait entre nous une relation privée plus secrète. Parce que nous avions eu l'occasion, comme homme et comme père de famille, d'échanger sur des moments qui sont forcément très importants, parfois inquiétants et douloureux"

>
François Bayrou réagit à la mort de Jacques Chirac Crédit Image : M6 | Crédit Média : M6 | Date :

Jack Lang, de son côté, se souvient du soutien de Jacques Chirac au moment de la construction de la pyramide du Louvre : "C'était un projet très controversé et il a donné son appui personnel". 

>
Jack Lang réagit à la mort de Jacques Chirac Crédit Image : M6 | Crédit Média : M6 | Date :

Jean-Louis Borloo salue la mémoire d'un "homme de toutes les humanités". L'ancien ministre se souvient d'un président passionné par les cultures du monde. 

>
Jean-Louis Borloo réagit à la mort de Jacques Chirac Crédit Image : M6 | Crédit Média : M6 | Date :
La rédaction vous recommande
Lire la suite
Mort de Chirac Jacques Chirac
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants