1 min de lecture François Hollande

Mort de Jacqueline Sauvage : "Elle est décédée en liberté", réagit François Hollande

VU DANS LA PRESSE - François Hollande, alors président de la République, avait gracié en 2016 cette victime de violences conjugales condamnée pour le meurtre de son mari violent de nombreuses années.

François Hollande, ancien président de la République.
François Hollande, ancien président de la République. Crédit : Angelos Tzortzinis / AFP
Venantia
Venantia Petillault

Elle est l'un des symboles des victimes de violences conjugales. Jacqueline Sauvage, condamnée pour avoir tué son mari violent et graciée en 2016 par François Hollande, vient de décéder ce mercredi 29 juillet. L'ancien président de la République a réagi à cette nouvelle. 

"Jacqueline Sauvage est morte chez elle et non pas en prison là où elle n'avait plus sa place", a déclaré François Hollande au micro de France Bleu. En effet, Jacqueline Sauvage est décédée à son domicile de La Selle-sur-le-Bied dans le Loiret.

François Hollande rappelle pourquoi il a tenu à gracier cette femme battue :"Comme président, j'avais considéré que cette femme avait suffisamment souffert et qu'elle devait terminer sa vie hors de la prison, c'est la raison pour laquelle je l'avais graciée", rappelle-t-il.

"Le décès de Jacqueline Sauvage est le rappel douloureux d'un drame conjugal qui avait bouleversé l'opinion publique. Beaucoup de femmes battues s'étaient reconnues en elle. Aujourd'hui si je suis ému par sa disparition, je sais aussi que Jacqueline Sauvage est décédée en liberté", a écrit François Hollande sur Twitter. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
François Hollande Jacqueline Sauvage Décès
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants