5 min de lecture Front national

Marine Le Pen opposée au retour de Mélina Boughedir en France

LE GRAND JURY - La présidente du Rassemblement national considère que la France "a assez de fondamentalistes en prison" et refuse de voir la jihadiste française Mélina Boughedir purger la peine à laquelle elle a été condamnée le même jour, en Irak, sur le sol français.

Benjamin Sportouch Le Grand Jury Benjamin Sportouch
>
Le Grand Jury de Marine Le Pen Crédit Image : RTL /FREDERIC BUKAJLO / SIPA PRESS | Crédit Média : RTL.fr | Date :
La page de l'émission
MariePierreHaddad75
Marie-Pierre Haddad
et AFP

"On en a assez, des fondamentalistes dans nos prisons." Par ces mots, la présidente du Rassemblement national Marine Le Pen, invitée du Grand Jury ce dimanche 3 juin, a signifié qu'elle ne voulait pas voir Mélina Boughedir revenir sur le sol français. Quelques heures plus tôt, la Française de 27 ans a été condamnée à 20 ans de réclusion par la cour criminelle de Bagdad, en Irak, pour appartenance à Daesh.

"Ils sont des bombes à retardement, nous n'avons pas besoin de rajouter une charge sur notre système pénitentiaire qui, au passage, n'est absolument pas adapté pour accueillir ces terroristes islamistes", a justifié Marine Le Pen.

"Tous ces gens, qui sont partis en Syrie ou en Irak s'enrôler en quelque sorte dans l'armée de l'État islamique, doivent assumer leurs choix, ils doivent assumer les conséquences de leurs choix et je trouve tout à fait naturel que des pays comme l'Irak, qui ont été évidemment les premières victimes de leurs agissements criminels, s'autorisent à les juger et à les incarcérer", a-t-elle poursuivi.

À lire aussi
Un logo du Front national (Illustration) faits divers
Rouen : un ancien cadre du FN mis en examen pour agressions sexuelles sur mineurs

Revivez le Grand Jury de Marine Le Pen

13h00 - C'est la fin de ce direct Le Grand Jury, merci à vous de nous avoir suivis et bonne journée.

12h57 - À Provins (Seine-et-Marne), une majorité de parents s'est prononcée en faveur du port de l'uniforme, un vote approuvé par le ministre de l'Éducation national et avec lequel Marine Le Pen semble d'accord. "Les enfants doivent être préservés des tentations et des pressions systématiques qu'effectuent sur eux les marques. (L'école) est l'endroit de l'égalité républicaine où les enfants ne doivent pas se différencier ni en fonction de leur religion, ni de leur couleur de peau, ni de leur capacité financière et donc vestimentaire. Je trouve cela très sain car ça remet l'enseignement au centre du fonctionnement de l'école. J'espère que Jean-Michel Blanquer ira jusqu'au bout de son idée", affirme-t-elle.

12h53 - En 2014, Marine Le Pen était portée par les européennes. "C'est aussi pour cela que je propose à Nicolas Dupont-Aignan de créer une grande alliance des nationaux aux européennes (...). D'ores et déjà nous serions devant la liste d'Emmanuel Macron. (...) Nous pourrions demain être majoritaires au sein du Parlement européen. C'est enthousiasmant, il faut sortir de notre coquille, de notre petit parti, de nos petites ambitions".

12h50 - Sur les droits de douanes américains, Marine Le Pen prend la défense de Donald Trump. D'un point de vue commercial, "ses résultats sont bien meilleurs que ceux de Monsieur Macron", estime-t-elle.

12h43 - Marion Maréchal semble préparer le vivier d'une droite conservatrice, Marine Le Pen craint-elle d'avoir perdu le leadership de la droite qu'elle portait ? "Je ne me considère pas comme conservatrice, je ne suis pas ultra-libérale. (...) Nous devons mettre en oeuvre des régulations face à la mondialisation sauvage", répond la présidente du Rassemblement national. 

"Marion Maréchal a arrêté la politique", poursuit-elle avant de réagir à la création d'une école des droites par cette dernière. "Je me réjouis de cela et j'espère qu'elle aura un grand succès dans son école. La ligne politique que je porte depuis désormais plus de 15 ans est suivie de tous".

12h40 - "Emmanuel Macron est un anachronisme sur pattes."

12h35 - Le Front national est devenu vendredi le Rassemblement national. Cela traduit une volonté de rassembler, notamment par un rapprochement avec Nicolas Dupont-Aignan. Mais le patron de debout la France lui formule ce dimanche sur France 3, à ce stade, une fin de non recevoir. "Si les nationaux que nous sommes n'arrivons pas à aller au-delà de nos ambitions personnelles (...), nous rateront le tournant historique qui est en train de se faire en Italie (...)", réagit Marine Le Pen, amère. Elle propose à Nicolas Dupont-Aignan de faire "une liste d'alliance, pas une liste de ralliement".

12h28 - Belgique, Pays-Bas, États-Unis... Plusieurs pays ont déjà légalisé la PMA pour toutes. Marine Le Pen, elle, n'en veut pas en France. "La PMA doit être réservée aux couples en situation de stérilité", estime-t-elle.

12h25 - Elle présidente, Marine Le Pen annulera-t-elle la réforme des retraites ? "Oui, répond-elle. (...) on ne réglera véritablement le problème des retraites qu'en créant de l'emploi".

12h20 - Sur la SNCF, où le conflit s'essouffle, le gouvernement a-t-il gagné la partie ? "De toute façon, compte-tenu du choix qui a été fait par le gouvernement de passer par ordonnances, de toute façon le gouvernement avait gagné la partie. Mais est-ce que les Français pour autant ont gagné la partie ? La réponse est non", estime Marine Le Pen.

12h18 - Robert Ménard, invité de RTL vendredi 1er juin, conseille à Marine Le Pen de "faire le même effort sur le terrain économique, qu'elle soit moins gauchiste". "Pour le coup ce n'est plus le vieux monde qu'il exprime, c'est le monde préhistorique", réagit l'intéressée.

12h14 - Y a-t-il trop d'aides sociales, comme l'a dit Gérald Darmanin au micro de RTL ? Le ministre signifiait par ses mots qu'il convenait de regrouper certaines aides sociales dans une logique de simplification. "Moi ce que je crois, c'est qu'il y a trop de pauvres, trop de chômeurs, et que c'est à cela que notre gouvernement doit s'attaquer", réagit Marine Le Pen.

12h08 - À propos de la proposition, par Nicolas Dupont-Aignan, de créer une sorte de bagne pour isoler les extrémistes : "Vous avez réussi à trouver un sujet sur lequel nous sommes en désaccord avec Nicolas Dupont-Aignan, s'amuse-t-elle. Le problème du bagne est que c'est ouvert. Moi je voudrais quelque chose de fermé. Mais l'idée est la même, celle de mettre hors d'état de nuire", réagit la patronne du Rassemblement national.

12h06 - Pour Marine Le Pen, pas de risque zéro, mais même tout l'inverse. "Il y a mille risques, affirme-t-elle. Le risque est presque sûr".

12h03 - La Française Mélina Boughedir a été condamnée à la peine maximale à Bagdad, en Irak, dans un procès pour le moins rapide. "On a assez des fondamentalistes en prison. Ils sont des bombes à retardement, nous n'avons pas de rajouter une charge sur notre système pénitentiaire", réagit Marine Le Pen, qui souhaite donc que la jihadiste de 27 ans purge sa peine en Irak et non en France. Pour elle, la déclaration de Jean-Yves Le Drian à l'égard de Mélina Boughedir "tombe sous le coup du bon sens".
11h45 - Bonjour et bienvenue sur ce direct permettant de suivre Le Grand Jury avec nous. L'interview de Marine Le Pen commencera à midi.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Front national Marine Le Pen Rassemblement national
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7793582955
Marine Le Pen opposée au retour de Mélina Boughedir en France
Marine Le Pen opposée au retour de Mélina Boughedir en France
LE GRAND JURY - La présidente du Rassemblement national considère que la France "a assez de fondamentalistes en prison" et refuse de voir la jihadiste française Mélina Boughedir purger la peine à laquelle elle a été condamnée le même jour, en Irak, sur le sol français.
https://www.rtl.fr/actu/politique/marine-le-pen-est-l-invitee-du-grand-jury-rtl-le-figaro-lci-7793582955
2018-05-31 09:21:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/u2N_lJTx6pP-QMwhL5zHiA/330v220-2/online/image/2018/0603/7793623211_marine-le-pen-invitee-du-grand-jury-dimanche-3-juin-2018.JPG