2 min de lecture Levallois

Mairie de Levallois : Patrick et Isabelle Balkany officiellement démis de leurs mandats

Deux jours après leur condamnation en appel à trois ans de prison ferme pour fraude fiscale, Patrick et Isabelle Balkany ont été démis de leurs mandats de maire et première adjointe.

Les époux Balkany lors du conseil municipal de Levallois-Perret, le 15 avril 2019.
Les époux Balkany lors du conseil municipal de Levallois-Perret, le 15 avril 2019. Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Sarah Ugolini
Sarah Ugolini
et AFP

C'est désormais officiel, l'ère Balkany à Levallois est terminée après 35 ans de règne. Deux jours après leur condamnation en appel à trois ans de prison ferme et dix ans d'inéligibilité pour fraude fiscale, le maire de Levallois-Perret Patrick Balkany et son épouse et première adjointe Isabelle, ont été démis de leur mandat. C'est ce qu'a annoncé ce vendredi 6 mars la préfecture des Hauts-de-Seine.

"Les deux arrêtés de démission on été notifiés aux époux aujourd'hui", a indiqué la Préfecture. La cour d'appel de Paris avait ordonné ce mercredi 4 mars "l'exécution provisoire" de la peine complémentaire d'inéligibilité, ce qui signe la fin de leur règne à la tête de la commune cossue des Hauts-de-Seine, ravie il y a plus de 30 ans aux communistes.

C'est le deuxième adjoint au maire, Jean-Yves Cavallini, qui prendra provisoirement la tête de la mairie, à une semaine du premier tour des élections municipales."Nous tenons à remercier chaleureusement les magistrats de cette sanction aussi inutile (puisque nous n'étions pas candidats aux municipales) que volontairement humiliante pour des faits n'ayant rien à voir avec la gestion, pendant 37 ans de la ville..." , a réagi Isabelle Balkany sur son compte Facebook, raillant la "célérité très inhabituelle" de la préfecture.

Dans l'inconscient des gens, l'époque des Balkany est terminée

Arnaud de Courson, opposant historique des Balkany et candidat (DVD) à la mairie.
Partager la citation

Patrick Balkany a quant à lui jugé "l'arrêté de la préfecture normal, parce qu'il y a le jugement de la cour d'appel". La justice reprochait aux époux de 71 et 72 ans de n'avoir pas payé d'Impôt dur la fortune (ISF) entre 2010 et 2015, malgré des actifs estimés à 16 millions d'euros minimum. Mais également d'avoir payé un impôt sur le revenu amplement sous-évalué entre 2009 et 2014. Au total, les sommes éludées sont estimées à 4 millions d'euros, un montant vigoureusement contesté par la défense.

"Dans l'inconscient des gens, l'époque des Balkany est terminée", s'est félicité Arnaud de Courson, opposant historique des Balkany et candidat (DVD) à la mairie. "Il est temps d'écrire un nouveau chapitre, la page a déjà été tournée", s'est aussi réjouie la tête de liste LaREM, Maud Bregeon.

Ils ont fait de Levallois une commune résidentielle aisée

À lire aussi
Une brocante (illustration) faits divers
Hauts-de-Seine : un brocanteur accusé d'avoir soutiré 1,5 million d'euros

Élu pour la première fois en 1983 à Levallois, Patrick Balkany est indissociable de sa femme, Isabelle, avec qui il est marié depuis 1976. Ensemble, ils ont fait de Levallois, l'ancienne banlieue rouge tenue par les communistes, une commune résidentielle aisée où les friches industrielles ont laissé la place aux résidences de standing.

Leur marathon judiciaire n'est toutefois pas terminé : la cour d'appel rendra le 22 avril sa décision dans le volet blanchiment. Le parquet général a requis quatre ans ferme contre lui et deux ans ferme contre elle, pour avoir dissimulé 13 millions d'euros au fisc entre 2007 et 2014.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Levallois Patrick Balkany Isabelle Balkany
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants