4 min de lecture La République En Marche

"Soyez fiers d'être amateurs" : la petite phrase de Macron dont s'empare l'opposition

DÉCRYPTAGE - En voulant rassurer et reconsolider autour de lui sa majorité, Emmanuel Macron a-t-il donné un argument à l'opposition ? Le président est critiqué à gauche, comme à droite pour avoir revendiqué d'avoir des élus amateurs.

Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une allocution en avril 2019
Le président de la République Emmanuel Macron lors d'une allocution en avril 2019 Crédit : Yoan VALAT / POOL / AFP
Marie-Pierre Haddad
Marie-Pierre Haddad
Journaliste RTL

Un mot mais de multiples interprétations. Emmanuel Macron s'est attelé à rétablir des liens solides avec sa majorité. Des liens malmenés avec pour point culminant des tensions le tollé sur le congé de deuil d'un enfant

À cela est aussi venu s'ajouter des interrogations, voire même des inquiétudes concernant le financement de la réforme des retraites. Sans oublier les départs de plusieurs députés du groupe La République En Marche qui porte à 300 le nombre de parlementaires LaREM à l'Assemblée, au lieu de 314.

Mais pour le président de la République, il était incontournable de remobiliser ses troupes, à un mois du premier tour des élections municipales. Et pour cela, le chef de l'État a usé de petites phrases pour faire passer son message. Mais l'une d'entre elles semble se retourner contre lui et est devenue un argument auprès de l'opposition. 

Amateurs contre professionnels

"Si les professionnels ce sont ceux qu’on a virés il y a deux ans et demi et que les amateurs c’est vous alors soyez fiers d’être amateurs", a déclaré Emmanuel Macron à ses troupes. Le président de la République répond ainsi aux critiques faites depuis le début de son quinquennat concernant l'amateurisme des députés de la majorité. 

À lire aussi
La députée REM Sonia Krimi à l'Assemblée nationale en février 2018 assemblée nationale
Coronavirus : vers une régularisation des sans-papiers ?

Était-ce une bonne stratégie d'utiliser le mot "amateur" de la part d'Emmanuel Macron ? Selon Mariette Darriguand, sémiologue et autrice du blog "L'observatoire des mots", contactée par RTL.fr, le chef de l'État emploie le mot "amateur" en tant qu'adjectif. "Être amateur de quelque chose, ce n'est pas la même chose que d'être un amateur. L'idée conceptuelle est assez bonne car il y a une évocation affective qui signifie celui qui aime et qui est amoureux de quelque chose". 

D'après elle, la phrase prononcée par Emmanuel Macron est "intéressante, parce qu'elle s'oppose au fait que la politique est devenue un métier comme un autre et quelque chose de froid". Cependant, la sémiologue souligne "une référence élitiste et littéraire qui n'est pas évidente"

Un argument donné aux détracteurs de Macron ?

Emmanuel Macron a-t-il fait un cadeau à ses adversaires politiques ? "Ce n'était pas une bonne idée. L'amateurisme cristallise tout ce que les Français reprochent au gouvernement. C'était notamment le cas sur la gestion de la crise des 'gilets jaunes', mais aussi sur le projet de réforme des retraites", nous explique Philippe Moreau-Chevrolet, spécialiste en communication politique joint par RTL.fr.

Il s'agit aussi de "la critique principale formulée par l'opposition", ajoute-t-il. Une phrase qui ne risque pas non plus d'apaiser les relations entre Emmanuel Macron et les députés de la majorité, selon l'expert. "Ça ne répond pas à la frustration des députés. On leur demande d'être disciplinés et en même temps d'avoir une capacité d'initiatives. D'une certaine façon, ces élus sont maintenus dans une forme de dépendance et d'infantilisation", estime Philippe Moreau-Chevrolet.

Pour Paul Bacot, professeur émérite de science politique et ancien directeur de la revue Mots, les langages du politique, il s'agit d'une formule rhétorique, "un retournement de l'insulte et une façon de revendiquer ce qu'on vous reproche". Joint par RTL.fr, il ajoute que cette stratégie est risquée. Pourquoi ? "On joue sur les mots, avec une dose d'humour, de sous-entendus et des clins d’œil, donc tout est laissé à l'interprétation".

Professionnel de la politique, "pas un gros mot", pour LR

D'une pierre, deux coups, Emmanuel Macron répond à ce qu'il avait qualifié d'ancien monde. En interne, l'utilisation du mot "amateur" n'est pas du goût de tout le monde, comme le souligne Le Figaro.

L'amateurisme est un reproche qui a été notamment fait lors du couac sur le congé de deuil d'un enfant. Députés "godillots", martèle la France insoumise. Des élus sous l'emprise de Jupiter, dénonce-t-on à droite. Il n'en fallait pas plus à l'opposition pour adopter dans ses habitudes de langage la critique mot "amateur". 

Le député Les Républicains, Pierre-Henri Dumont, joint par RTL.fr, y voit dans les mots du président de la République "un mépris pour le Parlement". Le chef de l'État "se considère comme un spécialiste et les parlementaires sont des amateurs. Mais ce n'est pas un gros mot d'être professionnel de la politique", fustige-t-il. 

Aubry et Hollande taclent Macron

À gauche, c'est l'amateurisme d'Emmanuel Macron qui est critiqué. Au micro de RTLMartine Aubry multiplie les attaques. Le président de la République "a dit à ses députés : 'Vous avez raison d'être des amateurs'... Ce sont des amateurs ! Et c'est un homme qui, aujourd'hui, sert ceux qui ont déjà beaucoup d'argent". 

François Hollande ne mâche pas ses mots lorsqu'il s'agit de fustiger la politique de son ancien ministre de l'Économie. Dans l'émission Quotidien, l'ancien président de la République a fait preuve d'ironie : "J’aime beaucoup le sport amateur. C’est vrai, on aime les amateurs, ceux qui font des exercices pour simplement le bonheur d’en faire". Puis de lancer une pique aiguisée : "Il y a des métiers où il vaut mieux être professionnel".

L'ancien chef de l'État répond aussi à la critique de l'ancien monde faite par son successeur. "Moi j'ai peut-être fait de la politique pendant des années et on peut se dire que se sont des carrières trop longues. Mais c'est aussi la rencontre avec les Français". "La différence entre un amateur et un professionnel, c’est qu’un professionnel, on peut s’en séparer. L’amateur, on ne sait pas comment on fait", a-t-il lancé. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
La République En Marche François Hollande Martine Aubry
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants