1 min de lecture Élections régionales

Macron fait du "chantage" sur les élections régionales, estime Bertrand

INVITÉ RTL - Le président de la région des Hauts-de France est très remonté contre l'idée de repousser les élections régionales, initialement prévues en mars prochain. "C'est du baratin", d'après lui.

Alba Ventura L'invité de RTL Alba Ventura iTunes RSS
>
Xavier Bertrand, invité de RTL du 18 juin 2020 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
L'invite´ de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura et Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron a "ouvert le débat" d'un possible report des élections régionales prévues en mars prochain, "un moment où nous devons tous être mobilisés pour la relance du pays", avant la présidentielle de 2022, a indiqué l'Élysée. 

Selon plusieurs présidents de régions, Emmanuel Macron aurait conditionné l'aide financière de l'État aux régions au soutien de celles-ci pour un report du scrutin au-delà de 2022. Des présidents de régions tels que Xavier Bertrand (ex-LR, Hauts-de-France), Valérie Pécresse (ex-LR, Île-de-France) ou Laurent Wauquiez (LR, Auvergne-Rhône-Alpes), sont régulièrement cités comme des concurrents potentiels d'Emmanuel Macron pour la prochaine présidentielle. 

"Je vous aide (financièrement) si vous m'aidez à reporter les régionales après la présidentielle car j'ai des opposants politiques parmi vous. Je ne vais pas donner de l'argent à mes adversaires", aurait déclaré Emmanuel. Macron, selon Le Figaro

Macron ne veut pas qu'il y ait une raclée pour LaREM aux régionales

Xavier Bertrand
Partager la citation

 Xavier Bertrand qualifie les méthodes d'Emmanuel Macron de "chantage"."C'est la dernière, c'est la meilleure celle-là", a-t-il lâché. "Il y a une élection que l'on aurait dû reporter, c'était le premier tour des élections municipales pour des raisons sanitaires, et ils ne l'ont pas fait", a-t-il ajouté. 

À lire aussi
Renaud Muselier, président de l'association des régions de France gouvernement
Élections régionales : le report n'est plus envisagé, selon le président des régions de France

Une décision qui déplaît fortement au président de la région des Hauts-de-France : "J'ai rendez-vous avec les habitants de ma région. Je veux leur rendre des comptes. Mais je vais vous raconter la véritable histoire : aux élections municipales LaREM s'est pris une raclée et va se prendre une raclée (au 2nd tour, ndlr). Aux élections régionales, ça va être exactement la même chose. Le président de la République ne veut pas qu'à un an de l'élection présidentielle, parce qu'il n'a en tête que sa réélection, qu'il y ait une raclée pour LaREM. Tout le reste, c'est du baratin, c'est de la flûte".

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Élections régionales Xavier Bertrand Gouvernement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants