1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron candidat des Républicains en 2022, l’idée détonante d'Estrosi
2 min de lecture

Macron candidat des Républicains en 2022, l’idée détonante d'Estrosi

ÉDITO - Le maire LR de Nice Christian Estrosi a lancé un pavé dans la mare en appelant la droite à passer un accord avec Emmanuel Macron pour 2022, au grand dam des Républicains qui cherchent toujours leur candidat.

Christian Estrosi, le 21 juillet 2017
Christian Estrosi, le 21 juillet 2017
Crédit : Patrick KOVARIK / AFP
Macron candidat des Républicains en 2022, l'idée détonante d'Estrosi
03:17
Macron candidat des Républicains en 2022, l'idée détonante d'Estrosi
03:17
L'Edito Politique - Olivier Bost
Olivier Bost
Journaliste

Emmanuel Macron, candidat des Républicains en 2022. L’idée détonante de Christian Estrosi, le maire de Nice, en dit long sur notre vie politique actuelle. Son tempo est très curieux deux ans avant l'élection, c’est une éternité.

Emmanuel Macron s’est déclaré candidat en décembre 2016 pour mai 2017, moins de six mois avant le scrutin. Nous sommes en septembre 2020 pour une élection en mai 2022, c'est vingt mois avant. Comme le dit le patron de La République En Marche Stanislas Guérini dans Le Figaro, "tout le monde parle bien trop de 2022".

L’idée décapante de Christian Estrosi en dit plus long sur l'état de la droite aujourd'hui que sur la prochaine élection présidentielle. Cela révèle un moment de vide, une atonie du débat politique qui n’est pas un bon signe non plus pour la majorité.

Une piste sérieuse ?

Il n’y a pas d’idées, que des petites querelles et ça vaut pour tout le monde. Chez Les Républicains, cette situation provoque deux angoisses monumentales : comment arriver à se démarquer d’Emmanuel Macron qui mène une politique de droite avec des gens de droite. Christian Estrosi croit avoir trouver la réponse, tout simplement en se ralliant à Emmanuel Macron. Deuxième angoisse chez les LR : qui pourra les représenter ? Christian Estrosi répond aussi : ce sera Emmanuel Macron.

À lire aussi

Est-ce une piste sérieuse ? À part chez les plus déprimés des Républicains - et il y a en quelques uns - non, ce n’est pas une piste sérieuse. En revanche, toutes ces inquiétudes perturbent même les plus confiants.

À lire aussi

François Baroin est sorti de son silence dans Le Parisien pour expliquer que Les Républicains et Emmanuel Macron, ce n’est pas la même chose : avec eux, il n’y aurait "pas eu la même politique ultra technocratique, centralisatrice. Pas la même politique fiscale. Pas les 'gilets jaunes' non plus".

La primaire à droite, une solution ?

Christian Estrosi a fait sortir François Baroin de sa tanière. Il fallait le faire. En mal de candidat, un responsable LR craint par dessus que tout cela accélère un débat inutile sur une primaire à droite. Savoir comment départager François Baroin, Valérie Pécresse, Xavier Bertrand, Bruno Retailleau, Philippe Juvin ou Rachida Dati… Voilà qui s’annonce effectivement passionnant.

Un bien curieux tempo

Olivier Bost, éditorialiste politique de RTL

Quel est l’intérêt de Christian Estrosi de semer le doute comme ça ? Le maire de Nice a quelques intérêts personnels. Christian Estrosi voudrait bien qu’En Marche, comme le raconte Le Canard Enchaîné, l’aide à faire réélire son ami Renaud Muselier qui en a bien besoin pour rester à la tête de la région Sud.

Dans son interview, Christian Estrosi explique aussi ses envies d’accord avec Emmanuel Macron "pour ne pas gâcher tous les talents de la droite et que ceux-ci puissent participer au redressement de notre pays". Autrement dit, ne pas perdre une troisième présidentielle, ne pas laisser une troisième fois passer le train, sans monter dedans. Mais là encore, brader sa famille politique vingt mois avant l’échéance est un bien curieux tempo.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/