1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron candidat : de la nouveauté à la maturité, le nouvel axe de sa campagne
3 min de lecture

Macron candidat : de la nouveauté à la maturité, le nouvel axe de sa campagne

Officiellement candidat, le président de la République n'a que quelques semaines pour impulser une dynamique en sa faveur, au sein de cette campagne.

Emmanuel Macron, le 20 janvier 2022
Emmanuel Macron, le 20 janvier 2022
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP / POOL
Marie-Pierre Haddad

Dernière ligne droite. C'est désormais officiel, Emmanuel Macron est candidat à un second mandat. Ce jeudi 3 mars, via une lettre adressée aux Français, le président de la République a levé le voile, déjà très fin, sur ses intentions. Cette officialisation, attendue de la part de ses adversaires politiques, a été retardée par la situation sur le plan international avec la guerre en Ukraine

Fait de campagne majeur, la déclaration de candidature d'Emmanuel Macron intervient ainsi à seulement quelques semaines du premier tour du scrutin. Le chef de l'État a déjà une première difficulté à surmonter : gérer la crise internationale et faire campagne.

Travail, éducation, environnement, innovation... Sans entrer dans le détail programmatique, le président désormais candidat trace son axe de campagne. Emmanuel Macron veut surtout dicter le rythme de cette campagne qui est plus courte qu'à l'accoutumée. 

Je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de Président de la République

Emmanuel Macron

Sur la forme, Emmanuel Macron a opté pour la simplicité. "Voilà pourquoi je sollicite votre confiance pour un nouveau mandat de Président de la République. Je suis candidat pour inventer avec vous, face aux défis du siècle, une réponse française et européenne singulière. Je suis candidat pour défendre nos valeurs que les dérèglements du monde menacent. Je suis candidat pour continuer de préparer l’avenir de nos enfants et de nos petits-enfants. Pour nous permettre aujourd’hui comme demain de décider pour nous-mêmes", a-t-il écrit.

À écouter aussi

Le candidat tente de répondre à cette problématique : comment incarner la nouveauté, après avoir gouverné pendant cinq ans ? Un casse-tête pour Emmanuel Macron. Selon un macroniste, cette présidentielle se jouera sur "la vision de la société". Projet contre projet, analyse-t-il. Un dirigeant de la majorité détaille cette logique. "Macron, c'est la France de 2030 face à l'extrême droite des années 1940, la droite des années 2000, l'extrême gauche des années 1970 et la gauche des années 1990", explique-t-il.

La campagne de la maturité ?

En 2017, le candidat-Macron avait résumé son projet présidentiel par un mot : Révolution. Mot donné à son livre programmatique. Sa campagne a été marquée par sa volonté de briser les clivages politiques. Ni de droite, ni de gauche, le candidat en 2017 débutait son livre par : "Affronter la réalité du monde nous fera retrouver l'espérance". Une phrase qui résonne d'une toute autre façon cinq ans plus tard. Il avait ainsi basé sa campagne sous le spectre de la nouveauté. 

Après cinq années à la tête du pays, la nouveauté se transforme en expérience. Dans sa lettre aux Français, Emmanuel Macron confesse : "Nous n’avons pas tout réussi". Avant d'ajouter qu'"il est des choix qu’avec l’expérience acquise auprès de vous je ferais sans doute différemment. Mais les transformations engagées durant ce mandat ont permis à nombre de nos compatriotes de vivre mieux, à la France de gagner en indépendance. Et les crises que nous traversons depuis deux ans montrent que c’est bien ce chemin qui doit être poursuivi".

Emmanuel Macron est à la fois le candidat le plus jeune et le plus expérimenté

Jean-Pierre Raffarin, ancien premier ministre et soutien d'Emmanuel Macron

Conseiller du président de la République, François Bayrou avait aussi évoqué la piste de la maturité dans les colonnes du Figaro le 16 février dernier. "Emmanuel Macron était un homme très jeune en 2017. Il avait de précieuses intuitions mais il n’avait pas cette intimité avec notre pays, cette expérience des crises qu’il traverse. Il s’est découvert et il a approfondi ses intuitions, qui deviennent maintenant de profondes convictions", expliquait le maire du MoDem.

Argument aussi mis en avant par l'un de ses soutiens, fraîchement officialisé : Jean-Pierre Raffarin. Invité de LCI le 2 mars, l'ancien premier ministre argumentait de la façon suivant son choix : "La situation internationale est particulièrement menaçante, mais Emmanuel Macron est à la fois le candidat le plus jeune et le plus expérimenté. C'est rare. Pour réussir un second mandat, il est très important d'avoir la leçon des succès, mais aussi des échecs du mandat précédent". Reste à savoir si les Français le verront aussi sous cet angle.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.