1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Macron annonce le lancement d'une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose
1 min de lecture

Macron annonce le lancement d'une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose

"Ce n'est pas un problème de femmes. C'est un problème de société" a déclaré Emmanuel Macron.

La journée mondiale de l'endométriose se déroule le 28 mars
La journée mondiale de l'endométriose se déroule le 28 mars
Crédit : AFP
Étienne Bianchi & AFP

L'exécutif, par la voix d'Emmanuel Macron, veut lutter contre l'endométriose, cette maladie touchant les femmes. Le chef de l'État a annoncé mardi 11 janvier le lancement d'une stratégie nationale de lutte contre l'endométriose afin de mieux faire connaître, diagnostiquer et prendre en charge cette maladie dont souffre une femme sur 10 en France.

"Ce n'est pas un problème de femmes. C'est un problème de société", a estimé le président au sujet de l'endométriose qui touche plus de deux millions de Françaises et est la première cause d'infertilité en France. Ce sujet "qui me tient à cœur" (...) "débouche aujourd'hui sur le lancement de notre première stratégie nationale de lutte contre l'endométriose", déclare Emmanuel Macron.

Cette maladie, sur laquelle les connaissances restent lacunaires, est liée à la présence de cellules d'origine utérine en dehors de l'utérus, qui réagissent aux hormones lors des cycles menstruels. Parfois asymptomatique, elle peut aussi se manifester par des règles abondantes et de violentes douleurs. Sa méconnaissance entraîne un retard diagnostic de sept ans en moyenne.

Développer la recherche

La stratégie nationale annoncée vise à "mieux comprendre cette maladie et ses causes, et trouver des traitements thérapeutiques", déclare le chef de l'Etat, annonçant que des moyens seront débloqués "à la hauteur des enjeux" pour la recherche.

À écouter aussi

Ensuite, chaque région va devoir "identifier précisément des filières territoriales de soins avec au moins un centre de recours et d'expertise". "Il y aura un financement national spécifique", a précisé l'Elysée. Enfin, "il faut développer ce qu'on pourrait appeler un 'réflexe endométriose' auprès de tous les publics: à l'école, à l'université, à la maison, au bureau, et même, et surtout dirais-je, dans les milieux médicaux", estime M. Macron.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, "rassemblera prochainement un comité de pilotage national pour définir le plan d'action et le mettre en œuvre avec les représentants des patientes et des professionnels, et de tous les ministères et secteurs concernés", ajoute-t-il. Ce comité tiendra sa première réunion en février.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/

Bienvenue sur RTL

Ne manquez rien de l'actualité en activant les notifications sur votre navigateur

Cliquez sur “Autoriser” pour poursuivre votre navigation en recevant des notifications. Vous recevrez ponctuellement sous forme de notifciation des actualités RTL. Pour vous désabonner, modifier vos préférences, rendez-vous à tout moment dans le centre de notification de votre équipement.