2 min de lecture Débat

Macron a promis "de régler le problème" de certains Français, tient-il parole ?

ÉCLAIRAGE - Lors des débats organisés, plusieurs Français ont interpellé Emmanuel Macron sur des cas très précis. Le président a promis de revenir vers eux avec une solution. Est-ce le cas ?

Yves Calvi RTL Matin Yves Calvi iTunes RSS
>
Macron a promis "de régler le problème" de certains Français, tient-il parole ? Crédit Image : EMMANUEL FOUDROT / POOL / AFP | Crédit Média : RTL | Date : La page de l'émission
Générique 1
Vincent Derosier et Marie-Pierre Haddad

Emmanuel Macron poursuit son tour de France. Le président de la République est, ce lundi 4 février, en banlieue parisienne, à Courcouronnes dans l'Essonne. Il va débattre avec des élus et des représentants d'associations... Il avait échangé pendant plus de 7 heures, avec les élus ultra-marins à l'Élysée

Il faut dire que le chef de l'État aime entrer dans les détails. Il est interpellé à chaque fois sur des sujets très précis. Emmanuel Macron a promis "de régler le problème" d'un retraité qui l'a interpellé dans le Lot. C'est un engagement qu'il a pris plusieurs fois depuis le début de sa tournée dans le cadre du grand débat national. Tient-il parole ?

RTL a sélection 3 exemples de personnes qui ont interpellé le président de la République. Ont-il été recontactés par la suite ? Oui pour 2 exemples sur 3. À chaque fois, Emmanuel Macron est interpellé sur une situation particulière : un problème de retraite, de fiche de paie ou de recherche d'emploi. 

À lire aussi
David Philippon (qui porte un parapluie) avec les parents de Vincent Lambert le 19 mai 2019 devant le CHU de Reims. Vincent Lambert
Les actualités de 06h30 - Vincent Lambert : son frère "ne sait pas" s’il pourra être à ses côtés à sa mort

Intervention du chef de cabinet de Macron

Au moment de son départ, son chef de cabinet, François-Xavier Lauch, prend les numéros de téléphone des personnes rencontrées. Ce n'est pas Emmanuel Macron en personne qui rappelle. Mais toujours la préfecture. L'Élysée peut mettre la pression et réclamer un traitement appuyé et prioritaire. 

Dans le Lot à Saint-Sozy, le président a échangé avec un retraité qui se plaignait d'avoir 100 euros en moins sur sa pension de retraite. C'est en cours. L'Élysée a transmis son dossier et la préfecture l'a contacté

Autre exemple : Yves dans la Drôme. Il se plaignait de ne plus toucher son allocation d’adulte handicapé. Il vit avec 297 euros de pension d'invalidité. Contacté par RTL, il a rendez-vous ce lundi avec les services sociaux, à Valence.

Des promesses pas tenues dans tous les cas

Mais parfois, il y a de la perte en ligne. Thierry et Hélène n'ont pas eu cette chance. Ils ont échangé en aparté avec Emmanuel Macron à Bourg-de-Péage. Sa compagne Hélène a travaillé dans une boulangerie en Ardèche pendant 7 ans et ces années n'ont pas été prises en compte dans le calcul de sa retraite. L'Élysée a promis de leur donner des nouvelles. Ils attendent toujours que le téléphone sonne...

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Débat Élysée Emmanuel Macron
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796441922
Macron a promis "de régler le problème" de certains Français, tient-il parole ?
Macron a promis "de régler le problème" de certains Français, tient-il parole ?
ÉCLAIRAGE - Lors des débats organisés, plusieurs Français ont interpellé Emmanuel Macron sur des cas très précis. Le président a promis de revenir vers eux avec une solution. Est-ce le cas ?
https://www.rtl.fr/actu/politique/macron-a-promis-de-regler-le-probleme-de-certains-francais-tient-il-parole-7796441922
2019-02-04 15:35:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/D_nD23f1q6M1Z9MA76wxyw/330v220-2/online/image/2019/0204/7796442230_emmanuel-macron-a-bourg-de-peage-le-24-janvier-2019.jpg