1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Lucette Michaux-Chevry, ancienne ministre et figure guadeloupéenne, est décédée
1 min de lecture

Lucette Michaux-Chevry, ancienne ministre et figure guadeloupéenne, est décédée

Lucette Michaux-Chevry, femme politique guadeloupéenne et ancienne ministre est décédée.

Lucette Michaux-Chevry en 2003
Lucette Michaux-Chevry en 2003
Crédit : MARTIN BUREAU / AFP
William Vuillez & AFP

La "Dame de Guadeloupe" n'est plus. Lucette Michaux-Chevry, femme politique guadeloupéenne et ancienne ministre est décédée à 92 ans des suites d'une longue maladie. "Ce soir (jeudi), à 19H48, entourée de ses proches, maman nous a quittés... j'ai mal... et notre chagrin est immense...", a annoncé sa fille Marie-Luce Penchard sur sa page Facebook. Elle a été la première femme guadeloupéenne à entrer dans un gouvernement.

Née le 5 mars 1929 à Saint-Claude (Basse-Terre), Lucette Michaux-Chevry a marqué l'histoire politique de la Guadeloupe, où elle a occupé tous les mandats locaux et nationaux, parfois en même temps. Cette avocate de formation a connu sa première élection en 1959 en devenant conseillère municipale de sa ville Saint-Claude, alors que son fils a à peine quelques jours. Mariée très jeune et mère de deux enfants, elle mène néanmoins une carrière politique rare pour une femme de cette époque.

D'abord engagée au parti socialiste, elle soutient en 1981 le candidat à la présidentielle Valéry Giscard d'Estaing, marquant ainsi le début d'un engagement à droite qui ne la lâchera plus. Grande amie de Jacques Chirac, elle passe la porte des ministères à ses côtés. D'abord nommée secrétaire d'État auprès du Premier ministre dans le gouvernement Chirac II chargée de la francophonie (1986-1988), elle devient, quand ce dernier accède à la présidence de la République, ministre déléguée auprès du ministre des Affaires étrangères, chargée de l'action humanitaire et des droits de l'Homme, de 1993 à 1995.

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/