1 min de lecture Maires

Logement social : les maires dénoncent les propos d’Emmanuelle Wargon

L'Association des maires de France (AMF) a dénoncé jeudi les "propos inacceptables" d’Emmanuelle Wargon, qui s'est prononcée en faveur d'un durcissement des sanctions contre les communes ne respectant pas les règles sur le logement social.

  L'Association des maires de France (AMF) a dénoncé jeudi les "propos inacceptables" d'Emmanuelle Wargon, qui s'est prononcée en faveur d'un durcissement des sanctions contre les communes ne respectant pas les règles sur le logement social.
L'Association des maires de France (AMF) a dénoncé jeudi les "propos inacceptables" d'Emmanuelle Wargon, qui s'est prononcée en faveur d'un durcissement des sanctions contre les communes ne respectant pas les règles sur le logement social. Crédit : LUDOVIC MARIN / AFP
Camille Guesdon
Camille Guesdon et AFP

"Ces déclarations, profondément injustes et démagogiques, confirment, une fois encore, le peu de considération portée à l'action des maires et des intercommunalités ainsi que la méconnaissance des efforts faits dans les territoires", a déclaré l’Association des maires de France.
 
Lundi 7 décembre, la ministre déléguée auprès de la ministre de la Transition écologique, chargée du Logement, Emmanuelle Wargon, a déclaré au micro de RTL qu'elle souhaitait "casser les ghettos", notamment pour lutter contre le séparatisme islamique. En effet, le gouvernement veut encourager les communes à construire plus de logements sociaux. 

"La stigmatisation des maires, accusés de "ne pas jouer le jeu" en faveur du logement social, à laquelle s'est livrée la ministre du Logement sur un média national, est inacceptable", a réagi l'AMF en réponse aux déclarations de la ministre dans un communiqué. Emmanuelle Wargon a notamment appelé à augmenter les amendes et, en dernier recours, à reprendre la main face aux maires qui préfèrent être sanctionnés plutôt que de construire des logements sociaux.
 
Si "le maire ne veut pas construire de logements sociaux, c'est le préfet qui signera les permis de construire", a indiqué la ministre, en précisant que cela devrait concerner entre une quinzaine et une vingtaine de villes cette année, dont Saint-Maur-des-Fossés, dans le Val-de-Marne. Les amendes vont être aussi renforcées et certaines communes jusqu'ici épargnées vont devoir payer.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Maires Société Gouvernement
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants