3 min de lecture Gilets jaunes

Levavasseur, Mouraud, Cribouw : le point sur ces "gilets jaunes" qui se lancent en politique

ÉCLAIRAGE - Le mouvement des "gilets jaunes" est-il en train d'évoluer pour se transformer en parti politique ? Certains membres souhaitent se présenter aux élections européennes de mai prochain et même aux municipales de 2020.

Ingrid Levavasseur, Patrick Cribouw et Jacline Mouraud
Ingrid Levavasseur, Patrick Cribouw et Jacline Mouraud Crédit : AFP
245x300_Sportouch
Benjamin Sportouch et Marie-Pierre Haddad

Après plusieurs semaines de manifestations et à l'approche des élections européennes en mai prochain, certains "gilets jaunes" souhaitent passer à l'offensive sur le plan politique. Éric Drouet expliquait avoir été approché par la France insoumise et le Rassemblement national. 

"Il y a eu Jean-Luc Mélenchon, il y a eu le Front national. Il y a eu de tout (...) On est là pour faire avancer les choses, on n'est pas là pour mettre une politique plus qu'une autre en avant"', explique le "gilet jaune" qui refuse de s'engager auprès d'un parti. 

Cet avis n'est pas celui de tout le monde au sein des "gilets jaunes". Ingrid Levavasseur se voit prendre la tête de liste "gilets jaunes" pour les élections européennes. Patrick Cribouw, l'un des meneurs de la contestation sur la côte d'azur souhaite lui aussi se lancer dans la campagne... mais avec sa propre liste. À quatre mois des élections européennes, où en sommes-nous ?

À lire aussi
Eric Drouet, une des figures des "gilets jaunes", à la marche dédiée aux blessés lors des manifestations, le 2 février 2019 Gilets jaunes
"Gilets jaunes" : Eric Drouet annonce faire une "pause (...) voire plus peut-être"

Ingrid Levavasseur et une liste "apolitique"

Ingrid Levavasseur veut aller à Bruxelles pour "intégrer le système" et y "faire remonter la voix du citoyen". La candidate a indiqué qu'elle ne "regrettait pas" d'avoir voté pour Emmanuel Macron à la présidentielle, mais qu'elle aurait préféré, au second tour, voter blanc. "Si j'avais pu avoir un vote blanc qui soit comptabilisé, j'aurais voté blanc. Mais j'ai voté Macron pour voter contre (Marine) Le Pen", a-t-elle expliqué sur FranceInfo

Elle a rejeté les critiques qui l'accusent de trahir l'aspect "apolitique" du mouvement, estimant que les "gilets jaunes", "en critiquant et en se critiquant, (font) déjà de la politique". Donc "à un moment donné, prenons les choses en main", a-t-elle défendu. 

Mais sa campagne commence par une première embûche : Hayk Shahinyan, le directeur de campagne de la liste "gilets jaunes" pour les élections européennes, a annoncé qu'il se retirait du projet, cinq jours seulement après son lancement, pour "prendre du recul".  "J'ai pris la décision de me retirer de toutes mes activités, revenir à Lyon, et prendre une semaine pour analyser, réfléchir, préparer des propositions, et prendre du recul", écrit sur sa plage Facebook.

Patrick Cribouw et "l'Union Jaune"

Un des meneurs niçois de la contestation des "gilets jaunes" a présenté quant à lui l'ébauche d'une liste "apolitique et asyndicale" qu'il compte présenter aux élections européennes, baptisée "Union Jaune", pour porter des idées notamment en matière d'immigration et de souveraineté. 

Patrick Cribouw s'est fait connaître par son bagou et sa moustache mais surtout en se baladant avec une boîte à idées sur les ronds points niçois. Il veut donc monter une liste apolitique et asyndicale. Elle a déjà un nom : Union Jaune. S'il est élu au Parlement européen, Patrick Cribouw promet de se payer un Smic et de reverser le reste aux Restos du Cœur. Mais le plus dur reste à faire : trouver 78 autres noms de candidats d'ici le mois de mai et s'organiser pour mener campagne.

Pressé de dévoiler les noms qui pourraient figurer sur sa liste aux européennes, il a demandé "un peu d'indulgence" et de patience : "On prend le temps de la constituer", a-t-il assuré, sous l’œil médusé de la presse venue écouter les propos parfois décousus de la future tête de liste, Patrick Cribouw, ancien directeur commercial bientôt à la retraite, qui s'est comparé au "chef d'une locomotive avec des milliers de cœurs jaunes dans les wagons".

Jacline Mouraud et "Les Émergents"

Jacline Mouraud est elle plus prudente. Cette autre figure du mouvement a crée elle aussi son propre parti mais elle attendra les élections municipales de l'an prochain pour se lancer. "Moi, je sais ce que c'est que de ne pas avoir d'argent pour acheter à manger à ses enfants", a indiqué celle qui se présente comme hypnothérapeute et artiste. 

Ces "gilets jaunes" qui veulent jouer le jeu des urnes doivent composer avec la désapprobation de leurs collègues. Parfois aimable, parfois à coups de menaces, de quoi là aussi les refroidir. "On souhaite refaire de la politique avec du cœur et de l'empathie, aujourd'hui c'est le règne de l'argent. On veut tenir compte de tout le monde en œuvrant pour une meilleure répartition des richesses", a expliqué Jacline Mouraud, qui se veut "ni de droite, ni de gauche".  

Lors de la conférence de presse, Jacline Mouraud a dévoilé quelques éléments du programme des "Emergents", comme "stopper les projets 'climaticides'", "baisser le train de vie des élus", "développer des maisons de charité" en faisant appel "aux grands patrons" pour leur financement. Elle souhaite également "baisser la TVA sur les produits de première nécessité" ou encore "réviser la taxation des entreprises du CAC 40 pour une meilleure répartition entre salariés et actionnaires". Elle milite aussi pour "une tranche supplémentaire sur l'impôt sur le revenu".  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Gilets jaunes Élections européennes Élections municipales
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7796401067
Levavasseur, Mouraud, Cribouw : le point sur ces "gilets jaunes" qui se lancent en politique
Levavasseur, Mouraud, Cribouw : le point sur ces "gilets jaunes" qui se lancent en politique
ÉCLAIRAGE - Le mouvement des "gilets jaunes" est-il en train d'évoluer pour se transformer en parti politique ? Certains membres souhaitent se présenter aux élections européennes de mai prochain et même aux municipales de 2020.
https://www.rtl.fr/actu/politique/levavasseur-mouraud-cribouw-le-point-sur-ces-gilets-jaunes-qui-se-lancent-en-politique-7796401067
2019-02-01 06:12:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/EoE_0233WMWU8KewP5UWEA/330v220-2/online/image/2019/0131/7796402146_ingrid-levavasseur-et-jacline-mouraud.png