2 min de lecture Les Républicains

Les Républicains : Guillaume Peltier renonce à briguer la présidence du parti en octobre

Il ne reste plus que deux candidats face à Christian Jacob, ultra favori, pour la présidence LR : Guillaume Larrivé et Julien Aubert. Guillaume Peltier a été freiné par Nicolas Sarkozy.

Pauline de Saint-Remy Les Indispensables Pauline De Saint-Rémy iTunes RSS
>
Les Républicains : Laurent Wauquiez renonce à briguer la présidence du parti en octobre Crédit Image : Joséphine Balleyguier / RTLnet | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
Pauline de Saint-Remy
Pauline De Saint-Rémy
édité par Cassandre Jeannin

Guillaume Peltier renonce à briguer la présidence des Républicains au mois d’octobre. Le numéro 2 du parti sous Laurent Wauquiez n'affrontera donc pas Christian Jacob, ancien ministre et actuel président du groupe LR à l'Assemblée national, qui fait figure d'hyper favori. Sa décision, annoncée dans le Parisien Aujourd'hui en France, était attendue mais en a surpris quelques uns en interne. 

Christian Jacob, député du Loir-et-Cher, arrivé à l’UMP en 2007 après avoir été porte-parole de Philippe de Villiers et milité au Front national de la jeunesse, a l’image non seulement d’un ambitieux mais aussi d’un électron libre. 

Si Guillaume Peltier renonce ce n'est pas pour une histoire de parrainages, comme le supposent déjà certains. Une grosse poignée de députés étaient déjà prêts à le soutenir et côté adhérents il n’aurait sans doute eu aucun mal, selon un stratège du parti qui souligne sa popularité chez les encartés LR. 

Sarkozy déconseille Guillaume Peltier de se présenter

Selon nos informations, Guillaume Peltier a rencontré Nicolas Sarkozy à plusieurs reprises ces dernières semaines. "N’y va pas, ce n’est pas ton moment", lui aurait conseillé en substance l’ancien chef de l’État qui a pourtant, dit-on, une assez bonne image de Guillaume Peltier. "On a longtemps considéré qu’il y avait deux talents avec nous : Darmanin et lui", confiait hier soir un fidèle sarkozyste. Et d'ajouter : "Il (Nicolas Sarkozy) le trouve ambitieux et lui reproche de ne pas mettre de cravate assez souvent, mais il considère qu’il est bosseur et qu’il a du talent". Sauf qu'aujourd’hui, "la priorité, c’est de sauver ce qu’il reste du parti".

À lire aussi
Le maire de Saint-Étienne Gaël Perdriau, en juillet 2018 élections municipales
Municipales 2020 : le maire LR de Saint-Étienne se porte candidat

Message entendu, donc, de la part de Guillaume Peltier, qui entre temps a rencontré Christian Jacob et qui au passage, n'ayant pas franchement la cote chez les parlementaires, fait "un bon coup" de l’aveu même de l’un d’entre eux, en démontrant sa capacité à "jouer collectif", selon ses propres mots. 

Guillaume Larrivé et Julien Aubert candidats

Deux députés sont à ce jour candidats en plus de Christian Jacob : celui de l’Yonne, Guillaume Larrivé, et celui du Vaucluse, Julien Aubert. L’un comme l’autre devront décrocher les parrainages de 5% des parlementaires et surtout 1.350 signatures d’adhérents, dans 15 fédérations différentes. Le même département ne pouvant pas fournir plus de 10% des précieux paraphes, Julien Aubert avait déjà échoué à être candidat face à Laurent Wauquiez.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Les Républicains Christian Jacob Politique
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants