1 min de lecture Yannick Jadot

Grenelle des violences conjugales : les annonces de Philippe "sont insuffisantes", dit Jadot sur RTL

INVITÉ RTL - Le député européen Yannick Jadot juge insuffisantes les premières mesures d'urgence contre les violences conjugales annoncées par Édouard Philippe avant l'ouverture du "Grenelle".

RTL Soir On Refait le monde - Sotto L'invité de RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
L'invité de RTL Soir du 3 septembre 2019 Crédit Image : RTL | Crédit Média : RTL | Date :
La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Cassandre Jeannin

Le gouvernement a lancé ce mardi 3 septembre le Grenelle des violences conjugales. Il s'achèvera le 25 novembre. "On consacre 77 millions d'euros sur ce sujet-là. Chez nos voisins espagnols, on est autour du milliard. On est très en deçà pour traiter au niveau de la prévention et des sanctions", déplore Yannick Jadot sur RTL.

"Malheureusement, à l'échelle du drame, les annonces du Premier ministre sont insuffisantes", juge le député européen. Édouard Philippe a détaillé ce mardi les premières mesures d'urgence pour lutter contre les violences conjugales, dont la création de 1.000 nouvelles places d'hébergement et de logement à partir de janvier 2020.

"L'objectif d'un Grenelle c'est une négociation. Or là, l'État et le gouvernement veulent surtout entendre les associations. C'est pas véritablement une négociation, c'est une consultation", rappelle-t-il. 

"La grande inquiétude de tous ceux qui veulent lutter contre ces crimes c'est qu'il n'y ait pas de moyens à la fin" puisque "le budget aura déjà été décidé", déclare l'élu écologiste. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Yannick Jadot Violences conjugales Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants