1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 12h30 - Guadeloupe : "On ne joue pas avec la santé", dit Macron
2 min de lecture

Les infos de 12h30 - Guadeloupe : "On ne joue pas avec la santé", dit Macron

En réponse aux violences et à la situation explosive dans les hôpitaux en Guadeloupe, Emmanuel Macron a lancé un appel au calme depuis Amiens ce lundi 22 novembre.

Emmanuel Macron à Amiens le 22 novembre 2021
Emmanuel Macron à Amiens le 22 novembre 2021
Crédit : LUDOVIC MARIN / POOL / AFP
Jet de bouteille : faut-il arrêter automatiquement les matches ?
24:29
Jet de bouteille : faut-il arrêter automatiquement les matches ?
24:29
Vincent Derosier - édité par William Vuillez

Concernant la situation explosive en Guadeloupe, Emmanuel Macron lance un appel au calme. Le chef de l'État était ce matin en déplacement à Amiens. "Je veux dire aux Guadeloupéennes et aux Guadeloupéens, que la nation depuis le début de cette crise est à leurs côtés", dit-il. 

"Notre priorité c'est de convaincre que la vaccination est la meilleure protection et ne rien céder au mensonge et à la manipulation par certaines et certains de cette situation. Ensuite, il y a une situation très explosive qui est liée à un contexte local, à des tensions qu'on connait, qui sont historiques et aussi à certains intérêts qui cherchent un peu à utiliser ce contexte", explique le président de la République.

Le chef de l'État a affirmé sa volonté d'"expliquer, expliquer, expliquer, convaincre, convaincre, convaincre, parce qu'on ne joue pas avec la santé et on ne peut pas utiliser la santé des Françaises et des Français pour mener des combats politiques". Cela suffira-t-il à calmer les esprits sur l'île ? Ce sont désormais plus de 2.000 policiers et gendarmes qui sont déployés pour faire revenir le calme.

À écouter également dans ce journal

Disparition de Delphine Jubillar - La chambre de l'instruction de la cour d'appel de Toulouse a rejeté lundi la demande de remise en liberté de Cédric Jubillar, écroué depuis le 18 juin et soupçonné d'avoir fait disparaître son épouse.

À lire aussi

Coronavirus - "Cette 5e vague démarre de façon fulgurante". Le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal a employé un mot très fort, dimanche, pour décrire la situation épidémique. Dans les hôpitaux, il y a bien une augmentation des entrées pour Covid à l'hôpital, mais, pour le moment, elle n'est pas du tout fulgurante.

Angleterre - La reine a été aperçue lors de la cérémonie de baptême de ses deux derniers arrière-petits-fils, de quoi rassurer ses sujets après une vague d'annulations et d'inquiétudes autour de la santé de la monarque de 95 ans.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/