1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Disparition de Delphine Jubillar : presqu'un an après, où en est l'enquête ?
2 min de lecture

Disparition de Delphine Jubillar : presqu'un an après, où en est l'enquête ?

ÉCLAIRAGE - Incarcéré depuis juin dernier, Cédric Jubillar continue de clamer son innocence dans la disparition de sa femme et a une nouvelle fois demandé sa remise en liberté. Une requête examinée mardi 16 novembre par la justice.

Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar
Cédric Jubillar, le mari de Delphine Jubillar
Crédit : Fred SCHEIBER / AFP
Disparition de Delphine Jubillar : son mari et principal suspect bientôt libéré ?
02:46
Disparition de Delphine Jubillar : son mari et principal suspect bientôt libéré ?
02:46
Guillaume Chieze - édité par Florine Boukhelifa

L'infirmière reste toujours introuvable. Ce mardi 16 novembre, la justice doit examiner la nouvelle demande de remise en liberté de Cédric Jubillar. Incarcéré depuis cinq mois, le principal suspect dans la disparition de Delphine Jubillar fait appel de son placement en détention provisoire pour la troisième fois. Selon ses avocats, le dossier est vide, rien ne justifie que Cédric Jubillar, qui clame son innocence, soit maintenu en détention.

Presqu'un an après l'ouverture de l'enquête sur la disparition de Delphine Jubillar, les gendarmes tentent toujours de comprendre ce qui a pu se passer dans la nuit du 15 au 16 décembre 2020. Les juges d'instruction ordonnent régulièrement de nouvelles fouilles sur le terrain : la maison a été perquisitionnée à plusieurs reprises, les lacs, rivières et puits environnants sondés. La dernière opération importante remonte au début du mois d'octobre avec l'exploration par des spéléologues d'un ancien lavoir à charbon, sans résultat. 

Les juges parlent d'un faisceau d'indices graves contre Cédric Jubillar. Ils évoquent notamment son téléphone, éteint entre 22h08 et 03h53 la nuit de la disparition de son épouse, son podomètre qui n'affiche que 40 pas à partir de ce moment-là et la machine à laver qu'il s'apprêtait à mettre en route lorsque les gendarmes sont arrivés sur les lieux. Des éléments, mais pas des preuves.

Aucun signe de nettoyage d'une scène de crime

En octobre, les analyses de l'eau de la machine à laver et du siphon de la salle de bain n'ont rien donné. Aucune trace de sang ni de nettoyage d'une scène de crime. Les gendarmes scientifiques n'ont en revanche toujours pas analysé la couette dans laquelle Delphine Jubillar avait l'habitude de dormir, seule.

À écouter aussi

Les deux juges d'instruction en charge de ce dossier ont décidé de mener une audition fleuve en deux temps avec Cédric Jubillar. L'homme a été interrogé une première fois le mois dernier sur sa vie de couple, les relations conflictuelles entre son épouse et lui et a répondu sans détour sur la fin de leur histoire d'amour, la jalousie, mais aussi les difficultés financières.

Le 3 décembre prochain, le principal suspect dans cette affaire sera de nouveau entendu. Cette fois, les questions porteront sur la nuit de la disparition de Delphine Jubillar et aux jours qui ont suivi.

La rédaction vous recommande
À lire aussi

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/