1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Les infos de 12h30 - Allocution de Macron : une prise de parole comparable à celle de Mitterrand en 1988
1 min de lecture

Les infos de 12h30 - Allocution de Macron : une prise de parole comparable à celle de Mitterrand en 1988

L'allocution d'Emmanuel Macron ce mercredi ressemble à s'y méprendre à celle de François Mitterrand en 1988, prononcées là aussi après les législatives.

François Mitterrand à l'Élysée le 18 mai 1988.
François Mitterrand à l'Élysée le 18 mai 1988.
Crédit : DANIEL JANIN / AFP
RTL Midi du 23 juin 2022
00:25:39
RTL Midi du 23 juin 2022
00:25:39
William Galibert - édité par William Vuillez

L'allocution d'Emmanuel Macron mercredi soir nous en a rappelé une autre... Celle de Francois Mitterrand en 1988. Il venait alors d'être réélu mais se retrouvait lui aussi avec une majorité relative après les élections législatives.

Le parallèle est trop troublant pour n'être que pure coïncidence. 1988/2022, deux allocutions avec le même constat. "Ces élections législatives ont fait de la majorité présidentielle la première force politique de l'Assemblée nationale", disait Emmanuel Macron mercredi soir. "Même relative, la majorité parlementaire existe, elle est forte", disait François Mitterrand en 1988. 

Même façon aussi de relativiser l'échec en comparant avec la situation chez nos voisins européens. Même façon de mettre toute la pression sur les oppositions. "Nous verrons bien qui est et qui n'est pas disposé à prendre la main tendue" disait François Mitterrand, qui avait dû composer avec les communistes et le centre droit, au cas par cas. 

À écouter également dans ce journal

Union européenne - L'Ukraine "attend le feu vert" des Vingt-Sept, réunis jeudi et vendredi à Bruxelles, pour valider son statut de candidat à l'Union européenne, près de quatre mois après son invasion par l'armée russe.

Piqûres pendant la Fête de la musique - Les cinq gardes à vue de personnes soupçonnées d'avoir piqué des participants pendant la Fête de la musique à Versailles et à Asnières, en banlieue parisienne, ont été levées. 

À écouter aussi

Énergie - Conséquence de la crise en Ukraine, la flambée des prix de l'énergie devient intenable pour certains fournisseurs qui n'hésitent pas à augmenter les prix sans le consentement de ses abonnés. C'est le cas de Mint Energie, ciblé par la CLCV. 

La rédaction vous recommande
À lire aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/