1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Législatives 2017 : "S'il n'y a pas de majorité, on ne bloquera pas le pays", assure Jacob
1 min de lecture

Législatives 2017 : "S'il n'y a pas de majorité, on ne bloquera pas le pays", assure Jacob

REPLAY - LE GRAND JURY - Le chef de file des députés LR à l'Assemblée nationale affirme que des discussions seront envisagées si aucune majorité n'émerge des législatives.

Christian Jacob sur le plateau du Grand Jury dimanche 21 mai
Christian Jacob sur le plateau du Grand Jury dimanche 21 mai
Crédit : RTL / Frédéric Bukajlo / SIPA PRESS
Le Grand Jury du 21 mai 2017
52:01
Clémence Bauduin
Clémence Bauduin

Les Républicains sont passés à l'offensive, lors d'un rassemblement au Parc Floral de Vincennes samedi 21 mai. Les ténors du parti qui se sont succédé au pupitre ont martelé leur opposition à la politique du nouveau président Emmanuel Macron, et se placent de fait dans une opposition marquée au gouvernement en place. Cette posture est tenable jusqu'aux élections législatives, dont l'issue sera favorable ou non au camp LR.

En cas de nouvel échec des Républicains à ce scrutin, et dans l'éventualité où aucune majorité ne se dessinerait, Christian Jacob, invité du Grand Jury ce dimanche 21 mai, l'assure : "Il y aura la nécessité d'un projet politique sur lequel on peut se mettre d'accord", assure le député LR ne fermant pas la porte à un travail commun avec La République En Marche. Avant de poursuivre : "Nous l'avons toujours fait lorsque l'intérêt général prévalait et nous n'avons jamais hésité à voter une loi, même si elle était présentée par un gouvernement de gauche si on avait le sentiment qu'elle allait de l'avant".

Mais le projet tel qu'il est présenté par le chef de file des députés LR s'avère plus frileux que celui de Jean-Christophe Lagarde, patron de l'UDI qui lui se dit prêt à travailler avec La République En Marche. "Si nous sommes dans une situation où il n'y a aucune majorité - ce qui peut-être le cas - à ce moment-là, on ne va décider de bloquer le pays pendant cinq ans, promet toutefois Christian Jacob. Il faudra que tout le monde travaille, mais sur un projet politique, pas sur du débauchage individuel". 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

pub
pub
pub
pub
En Direct
/