1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Le prochain président devra faire voter une loi de moralisation de la vie publique"
1 min de lecture

"Le prochain président devra faire voter une loi de moralisation de la vie publique"

REPLAY - Bruno Le Roux a démissionné ce mardi 21 mars, suite aux accusations dont il fait l'objet.

Alain Duhamel
Alain Duhamel
Crédit : Damien Rigondeaud
"Le prochain président devra commencer par faire voter une loi de moralisation", selon Duhamel.
03:18
"Le prochain président devra commencer par faire voter une loi de moralisation implacable de la vie publique", selon Alain Duhamel
03:20
La Semaine Politique - Duhamel
Alain Duhamel
Journaliste

Le ministre de l'Intérieur, Bruno Le Roux a annoncé ce mardi 21 mars, sa démission suite aux accusations dont il fait l'objet. L'émission Quotidien sur TMC a révélé lundi 20 mars que ses enfants n'étaient que lycéennes puis étudiantes quand il a commencé à les employer comme assistantes parlementaires. Pour Alain Duhamel, Bruno Le Roux a eu raison de démissionner : "il n'a pas perdu de temps, il l'a fait avec promptitude et dignité mais en réalité, il n'avait pas le choix". 

L'éditorialiste explique en effet que si Bruno Le Roux n'avait vraiment pas le choix de démissionner c'est parce qu' "à partir du moment où le parquet national financier s'était saisi de l'affaire, il va y avoir des enquêtes menées par des policiers" et Alain Duhamel ajoute "on imagine mal des policiers mener une enquête contre des ministres de l'Intérieur". "Il fallait bien sûr qu'il s'en aille tout de suite, d'autant plus qu' il avait été extrêmement sévère lui-même à propos de François Fillon", explique l'éditorialiste.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/