1 min de lecture Bruno Le Roux

L'affaire Bruno Le Roux est "très floue", estime le président d'Anticor

REPLAY - INVITÉ RTL - Le président de l'association anti-corruption Anticor revient sur les soupçons qui pèsent sur Bruno Le Roux.

RTL MIDI L'invité de RTL Midi Vincent Parizot & Christelle Rebière
>
L'affaire Bruno Le Roux est "très floue", estime le président d'Anticor Crédit Image : Bertrand GUAY / AFP | Crédit Média : RTLnet | Durée : | Date :
La page de l'émission
Vincent Parizot et Christelle Rebière

Lundi 20 mars, l'émission Quotidien a révélé les emplois à l'Assemblée nationale dont auraient bénéficié les filles de Bruno Le Roux, le ministre de l'Intérieur. 24 CDD entre 2009 et 2016, alors qu’il était député, pour un montant total de 55.000 euros. L’aînée n’avait que 15 ans pour son premier contrat. Lors d’un autre de ses CDD elle était en stage en Belgique en même temps. Sa sœur aurait également travaillé en préparant un concours de grande école. 

Jean-Christophe Picard, président de l'association Anticor qui lutte contre la corruption, revient sur ces révélations au micro de RTL : "Comme lorsque l'on a appris l’affaire Fillon, il y a des forts soupçons d’emploi fictif puisque outre le fait que les filles étaient mineures (...) on parle d’un travail qu’elles auraient fait à distance, donc tout cela est très flou", expose-t-il. "Et si ce n’est pas un emploi fictif c’est un emploi de complaisance, parce qu’il y a quand même peu de chance qu'on puisse se faire recruter à l’Assemblée nationale tout en continuant à aller à l’école par ailleurs." 

Il serait quand même bienvenu qu'il démissionne

Jean-Christophe Picard, à propos de Bruno Le Roux
Partager la citation

Aujourd'hui, 98 députés sur 577 emploient leurs proches. Une pratique à interdire pour Jean-Christophe Picard : "Cela génère des tas d’abus, on ne peut pas contrôler la réalité du travail, on ne peut pas contrôler le salaire, on ne contrôle pas le niveau de recrutement…" Il est partisan de vérifier chez tous les parlementaires qui emploient des proches qu'il ne s'agit pas d'emploi fictif : "C’est l’argent public, c’est un peu étonnant que le contrôle ne soit pas fait en permanence."

À lire aussi
Bruno Le Roux aura été un éphémère ministre de l'Intérieur Législatives 2017
Législatives 2017 : Bruno Le Roux renonce à l'investiture
Bruno Le Roux doit-il quitter le gouvernement ?
Nombre de votes : 8233 *Sondage à valeur non scientifique

Bruno Le Roux peut-il rester au gouvernement ? Pour Jean-Christophe Picard, c'est "un peu compliqué" : "S’il y a une enquête ouverte, la police sera sous sa responsabilité", assure-t-il. "Il serait quand même bienvenu qu’il démissionne", estime-t-il. 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Bruno Le Roux Gouvernement Fraude
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7787758591
L'affaire Bruno Le Roux est "très floue", estime le président d'Anticor
L'affaire Bruno Le Roux est "très floue", estime le président d'Anticor
REPLAY - INVITÉ RTL - Le président de l'association anti-corruption Anticor revient sur les soupçons qui pèsent sur Bruno Le Roux.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/l-affaire-bruno-le-roux-est-tres-floue-estime-le-president-d-anticor-7787758591
2017-03-21 13:41:00
http://media.rtl.fr/cache/9Udo2cxnrMN8_kjMPPtrFA/330v220-2/online/image/2017/0108/7786641007_bruno-le-roux-ministre-de-l-interieur.jpg