3 min de lecture Assemblée nationale

Le journal de 18h : la Gauche déchirée par le recours au 49:3 dans le vote de la loi Travail

REPLAY - La décision de Manuel Valls scandalise les opposants au projet de réforme.

journal switch Le journal RTL La rédaction de RTL iTunes RSS
>
Le journal de 18h : la Gauche déchirée par le recours au 49:3 dans le vote de la loi Travail Crédit Image : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
Isabelle Choquet
Isabelle Choquet Journaliste RTL

Dans un discours à l'Assemblée nationale, Manuel Valls a assuré qu'il ferait appel au fameux article 49:3. Face aux députés, le Premier ministre a en effet assuré que le texte de projet de loi porté par Myriam El Khormi avait été largement remanié tout au long des discussions au point d'être "aujourd'hui cohérent et équilibré". "La réforme doit aboutir, parce que le pays doit avancer, parce que les relations salariales et les droits des salariés doivent progresser", a lancé le chef du gouvernement.

Cette arme constitutionnelle devrait permettre de faire adopter sans vote le projet de loi Travail, largement contesté par une grande partie de l'opposition. Ce recours engage cependant la responsabilité du gouvernement. Le texte sera en effet considéré comme adopté, sauf si une motion de censure est votée par l'Assemblée obligeant ainsi le gouvernement à démissionner.  Il a été utilisé à trois reprises en 2015 sur le projet de loi Macron face aux blocages à gauche.

Olivier Falorni, le député "frondeur", dénonce "un acte de brutalité politique" : "La violence est toujours un aveu soit de lâcheté, soit de faiblesse. J'opte en l'occurrence pour la faiblesse". Beaucoup d'autres opposants au passage en force rappellent, eux, ces mots de François Hollande : "Le 49:3 est une brutalité, le 49:3 est un déni de démocratie."

À écouter également dans ce journal

- Une enquête préliminaire a été ouverte dans l'affaire Denis Baupin, accusé d'agressions sexuelles sur plusieurs élues. Le parquet de paris s'est saisi lui-même du dossier, sans attendre les plaintes. De son côté, Denis Baupin a annoncé qu'il allait porter plainte pour diffamation contre Mediapart et France Inter qui ont révélé l'affaire.

À lire aussi
cour de cassation
Les infos de 18h - Licenciement abusif : le plafonnement des indemnités validé

- - L'affaire Bettencourt est de nouveau devant la justice. Le procès en appel de plusieurs proches de la milliardaire Liliane Bettencourt, parmi lesquels François- Marie Bannier s'ouvre ce mardi 10 mai. Lors de la première instance, le photographe avait écopé de la plus lourde peine : trois ans de prison dont six mois avec sursis, 350.000 euros d’amende et 158 millions d’euros de dommages et intérêts.

- Dieudonné M'Bala M'Bala a écopé de deux mois de prison avec sursis et 10.000 euros d'amende pour "provocation à la haine raciale" et "injure raciale" dans le cadre de son avant-dernier spectacle, La Bête immonde.

- En Inde, une femme de 70 ans vient de donner naissance à son premier enfant après une fécondation in vitro. D'après les déclarations du père, l'enfant et la mère se portent bien. 

- Un médecin réputé de la Pitié-Salpêtrière a été suspendu, car il est soupçonné d'avoir soutiré de l'argent à des migrants demandeurs d'asile en échange de certificats médicaux permettant de demander un titre de séjour pour raisons de santé.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Assemblée nationale Politique Myriam El Khomri
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants