5 min de lecture Présidentielle 2017

"Le Grand Débat" : 8 chiffres pour tout savoir de cette soirée inédite

ÉCLAIRAGE - Candidats, temps de parole, thèmes, spectateurs... Les paramètres de cette soirée politique inédite sont multiples. "RTL.fr" fait le point en chiffres pour mieux saisir tous les enjeux du débat de ce mardi 4 avril.

Le plateau du débat télévisé à onze candidats sur BFMTV et CNews diffusé le 4 avril
Le plateau du débat télévisé à onze candidats sur BFMTV et CNews diffusé le 4 avril Crédit : Lionel BONAVENTURE / AFP
Philippe Peyre
Philippe Peyre

À un peu moins de trois semaines du premier tour de l'élection présidentielle, les onze candidats à l'élection présidentielle vont s'affronter dans Le Grand Débat sur BFMTV et CNews à partir de 20h40. Un débat à suivre en direct sur RTL.fr.

C'est la première fois que tous les prétendants à l'Élysée sont réunis à la télévision avant le premier tour de l'élection présidentielle. L'occasion pour les favoris de conforter leur dynamique et de convaincre ceux qui ne savent pas encore pour qui voter. De même, les plus petits candidats vont devoir se faire remarquer pour exister autant que les ténors de la politique française. 

De l'organisation du plateau au temps de parole en passant par la distance entre les candidats et leur rapport à l'élection présidentielle, les enjeux autour de ce grand débat sont multiples.

1. 11 candidats

Contrairement au débat du 20 mars sur TF1, ce ne sont pas uniquement les cinq favoris des sondages qui ont été invités à débattre ce mardi 4 avril. Si François Fillon (Les Républicains), Marine Le Pen (Front national), Benoît Hamon (Parti socialiste), Jean-Luc Mélenchon (La France insoumise) et Emmanuel Macron (En Marche) avait en effet été les seuls à débattre, les autres prétendants à l'Élysée que sont Nathalie Arthaud (Lutte ouvrière), Philippe Poutou (Nouveau parti anticapitaliste), François Asselineau (Union Populaire Républicaine), Jacques Cheminade (Solidarité et progrès) et Nicolas Dupont-Aignan (Debout la France) seront bien présents sur le plateau. 

À lire aussi
Jean-Marie Le Pen, l'ancien président et cofondateur du Front national. présidentielle 2017
Pourquoi l'État va rembourser 4,2 millions d'euros à Jean-Marie Le Pen

Cette soirée, du jamais vu avant un premier tour, va donc être l'occasion pour ces candidats plus discrets d'apprendre aux électeurs à mieux les connaître eux et surtout le programme qu'ils entendent mettre en oeuvre s'ils étaient élus à la tête de l'État en mai prochain.

2. 17 minutes

C'est le temps de parole maximum dont vont disposer chacun des onze candidats au total au cours des 3h30 d'émission. En plus d'une minute d'introduction et de conclusion, ils auront en effet 1 minute 30 pour répondre à chaque question et auront la possibilité d'interpeller leurs adversaires. Les interventions des onze prétendants seront articulées autour de trois grands thèmes. En somme, ils ne disposeront pas plus de cinq à six minutes par thème pour exprimer leur pensée.

L'ordre d'intervention des candidats a été tiré au sort et c'est François Fillon qui ouvrira les hostilités alors que François Asselineau fermera la danse. 

3. 2 journalistes

C'est le même duo que lors des débats de la primaire de la droite, en novembre 2016, et de celles de la gauche, en janvier dernier. Ruth Elkrief, journaliste à BFMTV depuis plus de dix ans, et Laurence Ferrari, journaliste à CNews, auront la lourde tâche de conduire les échanges entre les onze candidats et de faire en sorte que les temps de parole soient respectés minutieusement pour ne pas avantager tel ou tel candidat. "Dès le premier débat (de la primaire de la droite, ndlr), il y a une vraie alchimie qui s'est créée entre nous", a souligné Laurence Ferrari dans une interview accordée à nos confrères de Puremedias. On leur en souhaite de même pour cette soirée inédite.

4. 3 thèmes

Sécurité, économie, protection sociale... Les candidats vont être interrogés sur trois grands thèmes que sont : "Comment créer des emplois ?", "Comment protéger les Français ?" et "Comment mettre en oeuvre votre modèle social ?". Des questions concrètes pour répondre aux préoccupations principales des électeurs. La journaliste Ruth Elkrief a également indiqué que la question de la "moralisation de la vie politique", compte tenu des multiples affaires judiciaires qui ont pollué la campagne, sera également évoquée. 

5. 220 spectateurs

Diffusée depuis les studios de La-Plaine-Saint-Denis (Seine-Saint-Denis), l'émission sera retransmise en direct et en public dès 20h40. 220 spectateurs assisteront aux échanges, principalement des soutiens des candidats. Chacun d'entre eux a pu également convier douze proches. 

Lors du premier débat à cinq sur TF1 le 20 mars, les soutiens n'avaient pas manqué une occasion d'applaudir leur poulain quand cela s'y prêtait. À 11 candidats et autant d'équipes mobilisées derrière, les réactions promettent d'être au rendez-vous et d'insuffler une sacré ambiance sur le plateau. 

6. 87,5 cm

Les onze candidats auront chacun leur tabouret pour se dégourdir les jambes ainsi qu'un pupitre. Ils seront tous espacés de 87,5 centimètres précisément et seront placés en arc de cercle de la manière suivante : François Fillon et Jean-Luc Mélenchon à la gauche des journalistes, François Asselineau sera à l'extrême droite. Les deux seules femmes candidates, Nathalie Arthaud et Marine Le Pen, seront installées l'une à côté de l'autre au centre.

7. 6 récidivistes

Si ce débat d'avant premier tour est une grande première, certains n'en sont pas à leur première candidature à l'élection présidentielle. C'est le cas de six d'entre eux. Marine Le Pen s'est présentée en 2012 et a récolté 17,9% des suffrages exprimés, tout comme Philippe Poutou dont le score était nettement moins élevé, à 1,15%. 2012 a également été l'élection lors de laquelle se sont présentés Jean-Luc Mélenchon (11,1%), Nicolas Dupont-Aignan (1,79%) et Nathalie Arthaud (0,56%). Seul Jacques Cheminade détient le record de candidatures en s'étant présenté déjà deux fois devant les Français : en 1995 et avait récolté 0,28% des suffrages. En 2012, son score a été revu à la baisse, à 0,25%.

8. 66%

Selon la dernière enquête du Cevipof pour Le Monde, 66% des électeurs n'ont toujours pas décidé pour qui ils comptaient voter, soit les deux tiers de l'électorat. Les deux candidats Marine Le Pen et Emmanuel Macron gardent leur position de favoris mais sont dans un véritable coude à coude au second tour, tous les deux à crédités de 25% d'intentions de vote chacun. 

Du côté des petits candidats, seul Nicolas Dupont-Aignan est crédité de 4% et progresse de 0,5 points. Les autres sont à la traîne, ne dépassant pas 1% d'intentions de vote. Face à de telles proportions, le débat de ce soir peut être l'occasion pour chacun des candidats de renverser les vapeurs en sa faveur.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Présidentielle 2017 Débat Télévision
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants