1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jordan Bardella, grand favori pour succéder à Marine Le Pen à la tête du RN
1 min de lecture

Jordan Bardella, grand favori pour succéder à Marine Le Pen à la tête du RN

INDISCRÉTIONS RTL - C'est presque fait : la patronne du RN veut prendre du champ pendant la campagne présidentielle. Sauf surprise, elle devrait laisser les rênes du parti à son dauphin pour assurer la présidence par intérim.

Levée des restrictions sanitaires : "les élections ont du bon", raille Bardella (illustration)
Levée des restrictions sanitaires : "les élections ont du bon", raille Bardella (illustration)
Crédit : JOEL SAGET / AFP
Jordan Bardella, grand favori pour succéder à Marine Le Pen à la tête du RN
01:10
Marie Moley - édité par Charline Vergne

Dans un mois se tiendra le congrès du Rassemblement national (RN) à Perpignan. Marine Le Pen doit y être officiellement investie candidate pour la présidentielle de 2022. Dans la foulée, la patronne du RN quittera la présidence du parti, pour mener une campagne de "grand rassemblement". Elle l’a déjà annoncé. Il y aura donc un président par intérim pendant la campagne présidentielle. D’après nos indiscrétions, Marine Le Pen a déjà choisi son successeur.

Le grand favori s'appelle Jordan Bardella. C'est le vice-président du parti, la star des plateaux télé. Son ascension fulgurante, sa jeunesse et son envie ont convaincu Marine Le Pen de lui laisser les clés de la boutique pendant la campagne. "Vous en voyez un autre qui a autant de talent ?", demande-t-elle souvent en privé. "C’est le plus dynamique d’entre nous, il fait un sans-faute", abonde un cadre.

Louis Aliot serait également intéressé par le poste

Jordan Bardella a aussi l’avantage d’être totalement dévoué à la cheffe. "Marine m’a tout appris", aime-t-il à répéter. Il aura la charge de tenir l’appareil et surtout de préparer les législatives de 2022. Un enjeu majeur, que Marine Le Pen aille ou non à l’Élysée. 

Tout semble calé, donc, mais Louis Aliot, le maire de Perpignan, a récemment fait savoir que ça l’intéressait aussi de devenir Président du RN. "Il veut être utile", confie l’un de ses proches. "Non, il est bien trop occupé à gérer sa ville de 120.000 habitants", rétorquent des cadres du parti, assez surpris par cette offre de service. D’autant plus surpris qu’il n’y a personne d’autre à convaincre que Marine le Pen. Les militants ne voteront pas, elle seule décidera. 

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/