2 min de lecture Éducation nationale

Jean-Michel Blanquer affirme que les fermetures de classes se poursuivront

Le ministre de l'Éducation a confirmé ce samedi 27 avril la promesse d'Emmanuel Macron de ne plus fermer d'écoles primaires contre l'avis des maires. Mais il a expliqué que des classes continueraient à fermer en fonction des besoins.

Jean-Michel Blanquer, le 31 août 2018
Jean-Michel Blanquer, le 31 août 2018 Crédit : STEPHANE DE SAKUTIN / AFP
Julien Chabrout
Julien Chabrout
et AFP

Plus de fermetures d'écoles, mais toujours des fermetures de classes. Le ministre de l'Éducation Jean-Michel Blanquer a confirmé ce samedi 27 avril la promesse d'Emmanuel Macron de ne plus fermer d'écoles primaires contre l'avis des maires. Mais il a expliqué que des classes continueraient à fermer en fonction des besoins.

"Il n'y aura plus d'école qui ferme sans l'avis favorable du maire", a martelé Jean-Michel Blanquer sur Franceinfo, en détaillant les annonces faites jeudi 25 avril par le président lors d'une conférence de presse, à l'issue du débat national conçu comme une réponse politique à la contestation sociale des "gilets jaunes". "Nous ne fermerons pas d'école primaire, c'est la première fois qu'un gouvernement s'engage à faire cela, c'est énorme."

"Pour les classes c'est forcément différent. Personne, aucun ministre de l'Éducation ne pourrait vous dire qu'il n'y a jamais de fermetures de classes", et ce pour des raisons "d'équité territoriale", a-t-il précisé. 

186 fermetures d'écoles initialement prévues

En juillet 2017, lors de la Conférence des Territoires, Emmanuel Macron avait pourtant promis qu'aucune fermeture de classe n'aurait lieu en zone rurale. "Nous étions en juillet, il parlait de la rentrée de septembre", avait précisé le 15 mars 2018 sur Franceinfo le secrétaire d'État chargé des relations avec le Parlement de l'époque, Christophe Castaner.

Parmi les maires, certains estiment que le vrai enjeu ne concerne pas la fermeture des écoles, assez rare, mais celle des classes. "Si vous ne fermez pas une classe parfois, vous créez des inégalités puisque vous avez des gens qui bougent d'un endroit à l'autre", s'est justifié Jean-Michel Blanquer, en pointant de "grandes disparités" existantes, avec "14 élèves par classe en Lozère" contre "27 dans certains départements".

Le quasi-arrêt des fermetures d'écoles primaires - sauf en cas d'accord du maire - entrera par ailleurs en vigueur "dès la rentrée prochaine", a indiqué Jean-Michel Blanquer. L'Éducation nationale prévoyait initialement de fermer "186" écoles, dont "80 écoles rurales" à l'automne, a-t-il détaillé. Mais après la promesse présidentielle, "même ce 186, nous allons revenir dessus. C'est-à-dire que nous allons, école par école, regarder avec les maires concernés si nous la fermons réellement." 

2.300 postes créés "dès la rentrée prochaine"

Jean-Michel Blanquer a également évoqué ce samedi les autres promesses éducatives du chef de l'État : limiter à 24 le nombre d'enfants par classe en grande section de maternelle, CP et CE1, et étendre à la grande section de maternelle, dans les quartiers défavorisés, le dédoublement des classes déjà mis en oeuvre au CP et au CE1.

À lire aussi
Une lycéenne regarde ses résultats sur Parcoursup éducation nationale
Parcoursup : 1.175 bacheliers toujours sans affectation

Des mesures qui, d'après le journal Les Échos, nécessiteraient 10.000 postes dédiés, entre créations et redéploiements. Pour Jean-Michel Blanquer, "un minimum de 2.000 créations de postes par an (...) sera nécessaire" et "2.300" postes seront créés dans cette optique "dès la rentrée prochaine". Le ministère est actuellement "dans un travail d'évaluation" a-t-il expliqué, sans confirmer le chiffre des Échos.  

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Éducation nationale Jean-Michel Blanquer Enseignement
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants
article
7797514807
Jean-Michel Blanquer affirme que les fermetures de classes se poursuivront
Jean-Michel Blanquer affirme que les fermetures de classes se poursuivront
Le ministre de l'Éducation a confirmé ce samedi 27 avril la promesse d'Emmanuel Macron de ne plus fermer d'écoles primaires contre l'avis des maires. Mais il a expliqué que des classes continueraient à fermer en fonction des besoins.
https://www.rtl.fr/actu/politique/jean-michel-blanquer-affirme-que-les-fermetures-de-classes-se-poursuivront-7797514807
2019-04-27 12:10:00
https://cdn-media.rtl.fr/cache/_cGOaokg1gPgK9eU312JSg/330v220-2/online/image/2018/0917/7794813027_jean-michel-blanquer-le-31-aout-2018.jpg