1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean-Marie Le Pen a quitté l'hôpital
1 min de lecture

Jean-Marie Le Pen a quitté l'hôpital

L'ancien président du Front national est sorti de l'hôpital où il était hospitalisé depuis le 12 juin pour des "complications" d'une grippe, suivie d'une "complication pulmonaire dangereuse".

Jean-Marie Le Pen, 90 ans, a quitté l'hôpital
Jean-Marie Le Pen, 90 ans, a quitté l'hôpital
Crédit : GEOFFROY VAN DER HASSELT / AFP
Sylvain Zimmermann
Sylvain Zimmermann
Journaliste

Il va mieux. Jean-Marie Le Pen est sorti de l'hôpital, où il est resté onze jours, ce samedi 23 juin. L'ancien président du Front national va rejoindre son domicile des Hauts-de-Seine pour poursuivre sa convalescence, a-t-on appris auprès de son conseiller Lorrain de Saint Affrique.

"Il prend du repos et fêtera son anniversaire avec ses amis comme prévu le 30 juin", a-t-il ajouté, évoquant la date à laquelle Jean-Marie Le Pen a prévu de célébrer cette année supplémentaire dans sa maison familiale de Montretout (Hauts-de-Seine). Le cofondateur du Front national, qui a eu 90 ans mercredi, était hospitalisé depuis le 12 juin près de Paris pour des "complications" d'une grippe contractée début avril, suivie d'une "complication pulmonaire dangereuse".

Cette hospitalisation a conduit au renvoi, au 3 octobre, du procès de Jean-Marie Le Pen pour des propos visant les homosexuels. "Ce n'est pas interdit de s'inquiéter de sa santé et je me permets de vous rassurer sur son état de santé", avait déclaré mercredi sa fille et présidente du Rassemblement national (RN, anciennement FN), Marine Le Pen, sur France 2.

Elle avait en revanche critiqué le fait que des journalistes ont rapporté sa visite le 17 mai auprès de son père. "Tout cela fait partie de la vie familiale, la vie familiale fait partie elle-même de l'intime, par conséquent ça ne regarde pas les journalistes", avait-elle dénoncé.

À lire aussi

Le père et la fille sont brouillés politiquement depuis l'exclusion de Jean-Marie Le Pen du parti en 2015 après ses propos polémiques répétés sur les chambres à gaz. Celui qui a présidé le FN pendant près de 40 ans conteste la ligne de sa fille, qui lui a succédé à la tête du parti en 2011, ainsi que le récent changement de nom du FN.

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/