1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. "Jean-François Copé est dans une reconstruction silencieuse", dit Alba Ventura
3 min de lecture

"Jean-François Copé est dans une reconstruction silencieuse", dit Alba Ventura

REPLAY / ÉDITO - L'ancien président de l'UMP se fait violence pour s'imposer le silence dans les médias. Mais en coulisses, il s'active.

Alba Ventura
Alba Ventura
Crédit : Alba Ventura
"Jean-François Copé est dans une reconstruction silencieuse", dit Alba Ventura
00:03:05
"Jean-François Copé est dans une reconstruction silencieuse", dit Alba Ventura
00:03:09
L'invité de RTL - Alba Ventura
Alba Ventura

Tiens, des nouvelles de Jean-François Copé ! L'ancien patron de l'UMP organise mercredi 25 mars au soir un colloque sur l'attractivité. Fuit-il toujours les médias ? Il joue toujours "low profile", comme on dit en anglais (profil bas, en français).

Jean-François Copé est dans une lente et silencieuse reconstruction. Il a disparu de la zone médiatique. Une diète qui doit durer un an, comme il l'avait annoncé. De toute façon, il sait qu'il s'est beaucoup abîmé depuis la guerre fratricide Fillon/Copé. Il y a ensuite eu l'affaire du paiement des pénalités infligées à Nicolas Sarkozy, pour laquelle il a été mise en examen. Enfin, il y a l'affaire Bygmalion, dans laquelle il peut être convoqué du jour au lendemain.
Forcément, il est dans une période de creux. Forcément inaudible, il s'astreint à prendre du recul tout en regardant les sondages (parce qu'on ne se refait pas), en constatant que sa cote frémit très légèrement. Et oui, il a pris un point !

Pas inactif

Jean-François Copé prend du champ. Mais il n'est pas inactif. Il se fait violence pour s'imposer le silence. Vous n'allez pas en plus lui demander de rester cloîtré chez lui ! De toute façon, c'est contre-nature chez lui. Le temps calme et la patience ne font pas partie de ses qualités premières.

Lors de sa première "réunion publique", organisé par son club Génération France, il attend 200 personnes pour parler de l'économie de la région parisienne. Il a fait campagne pour les départementales. Bon, uniquement dans son département de Seine-et-Marne ! Il n'est pas encore sollicité ailleurs.

Au fond de lui, il est persuadé que l'avenir lui donnera raison

Alba Ventura
À lire aussi

Il n'a pas pu s'empêcher d'ouvrir un blog. Pour l'instant sans commenter l'actualité, même si ça le démange. D'ailleurs il a l'intention de reparler (uniquement devant l'UMP) des repas à la cantine et du voile à l'université après le second tour des élections. Il ne sera peut-être pas forcément sur la même ligne que Nicolas Sarkozy.
Il entretient aussi les contacts. Il a revu Valérie Pécresse et Laurent Wauquiez. Il reçoit tous les mardis matin une vingtaine de députés pour le petit-déjeuner. On le voit : s'il prend du champ, il n'a nullement l'intention de rester les bras ballants.
Certains pensent que Jean-François Copé est "mort" politiquement, qu'il est fini et qu'il ne pourra pas revenir. Il suffit de voir les scores que fait Alain Juppé dans les sondages pour vérifier qu'on n'est jamais mort en politique. 

Juppé pose des jalons

Jean-François Copé a le virus de la politique. En ce sens, il est comme les Chirac, Sarkozy ou Juppé. Le temps n'est pas venu de le voir refaire surface. Les Français n'attendent pas Jean-François Copé. On n'a pas noté qu'il y avait un manque cruel chez les militants.

Pour l'instant, il vit cette période à la fois comme une convalescence, et aussi comme une grande injustice. D'ailleurs, au fond de lui, il est persuadé que l'avenir lui donnera raison, tant sur l'économie que sur les valeurs de la droite.
En attendant, il pose des jalons. Il se prépare. Il n'a renoncé à rien. Sur son blog, il a commencé à reconnaître ses erreurs. Il écrit un livre. Il sème des petits cailloux. L'un de ses amis, qui croit en son avenir, est certain que s'il parvient à laisser passer le temps, à ne pas s'exposer, à ne pas griller ses cartouche trop tôt, il pourra trouver une place un jour dans un gouvernement de droite en cas d'alternance.
Peut-être... En tout cas aujourd'hui, si pour Jean-François Copé la route est droite, la pente, elle, est rude.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.