1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. Jean Castex célèbre "la vraie vie" devant une tête de veau et un expresso
2 min de lecture

Jean Castex célèbre "la vraie vie" devant une tête de veau et un expresso

Lors d'un déplacement à Rungis, Jean Castex a dégusté des huîtres, des pièces de veau ou de bœuf, ainsi que quelques verres de rouge, pour célébrer un "jour très symbolique", puisque la France entre dans sa deuxième phase de déconfinement ce mercredi 9 juin.

Jean Castex. Photo d'illustration.
Jean Castex. Photo d'illustration.
Crédit : Eliot BLONDET / POOL / AFP
Charline Vergne

"C'est la vraie vie !". Jean Castex a savouré un expresso, pris au comptoir, avant de se faire servir une tête de veau et une entrecôte, ce mercredi 9 juin, aux alentours de 8h du matin, lors d'un déplacement à Rungis, dans le cadre des élections régionales.

L'occasion pour lui de célébrer la deuxième phase du déconfinement dans laquelle la France est entrée aujourd'hui. Cette étape signe notamment le décalage du couvre-feu à 23h et l'ouverture des bars, des salles de restaurants et des salles de sport. "Alors Stéphane, elle est où ma tête ?" C'est en ces termes que le Premier ministre a interpellé le patron du marché de Rungis, Stéphane Layani, tout en profitant d'une table bien exposée au soleil, pour savourer une petite montagne de victuailles.

Si Jean Castex était attendu, une demi-heure plus tard, à l'Élysée, pour un tête-à-tête avec le président de la République, il a pris le temps de savourer quelques mets. Huîtres, pièces de veau ou de bœuf et verres de rouge ont été dévorés dare-dare par l'homme politique. Juste avant ce plantureux repas, il a déambulé dans le marché pour manifester son soutien à Laurent Saint-Martin, chef de file de la majorité aux élections régionales en Ile-de-France, mais également à la ministre du Logement, Emmanuelle Wargon, qui dirige la liste dans le Val-de-Marne.

"Alors qu'on aurait pu se diviser, ça n'a pas été le cas"

Lors de cette visite, le Premier ministre a évoqué un "jour très symbolique", puisque cafetiers et restaurateurs peuvent de nouveau accueillir les visiteurs. "C'est la tradition française", a-t-il estimé. 

À lire aussi

Il s'est ensuite entretenu avec deux représentants de la profession et notamment le patron du restaurant L'Étoile, à Rungis. Avant de se féliciter : "On vous a accompagnés et vous avez été très responsables. Alors qu'on aurait pu se diviser, se fracasser, ça n'a pas été le cas". Jean Castex a tenu à féliciter "les Françaises et les Français qui ont tenu et qui vont faire la reprise". Et de conclure : "Le peuple de France a envie de repartir, de reconstruire, c'est notre défi".

La rédaction vous recommande

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/