1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INVITÉ RTL - Fillon "n'aurait jamais dû accepter" de travailler pour des entreprises russes, estime Bayrou
1 min de lecture

INVITÉ RTL - Fillon "n'aurait jamais dû accepter" de travailler pour des entreprises russes, estime Bayrou

Le président du MoDem a taclé l'ancien Premier ministre. "On achète des responsables politiques par l'argent", a-t-il dénoncé.

François Bayrou invité du Grand jury RTL LCI Le Figaro  le 27/02/2022
François Bayrou invité du Grand jury RTL LCI Le Figaro le 27/02/2022
Crédit : Nicolas Kovarik /Agence 1827 /RTL
Le Grand Jury de François Bayrou
00:52:49
Le Grand Jury de François Bayrou
00:52:49
Marie-Pierre Haddad

L'ancien Premier ministre François Fillon a annoncé démissionner de ses mandats russes aux conseils d'administration du géant de la pétrochimie Sibur et de Zarubezhneft, entreprise spécialisée dans les hydrocarbures. Face à l'invasion russe en Ukraine, "je ne saurais poursuivre ma participation aux conseils des entreprises russes Zarubezhneft et Sibur", a affirmé l'ancien Premier ministre, dans une tribune au Journal du Dimanche. Il a aussi indiqué prendre cette décision avec "tristesse"

Le député britannique Tom Tugendhat, président de la commission des affaires étrangères indiquait avoir "posé des questions (à Boris Johnson) sur ceux qui coopèrent sur le plan économique avec Poutine, comme Fillon". "J’ai demandé s’ils entraient dans le champ d’application des sanctions. Et il a confirmé qu’ils y étaient", a-t-il indiqué.

Invité du Grand Jury RTL, Le Figaro, LCI ce dimanche 27 février, François Bayrou a critiqué François Fillon. "Dans l'idée que je me fais d'un responsable public en France, ça n'est pas qu'il aurait dû démissionner plus tôt, il n'aurait jamais dû accepter". Et d'ajouter : "Ce qu'on mesure aujourd'hui, c'est (...) qu'on achète des responsables politiques par l'argent. On les achète financièrement".

Le président du MoDem s'est aussi demandé "au moins à partir de l'annexion de la Crimée qui pouvait ignorer ce qui ce qui se passe ?". "François Fillon s'est prononcé contre les sanctions en 2014, a-t-il rappelé. Je ne trouve pas normal qu'on aille monnayer son carnet d'adresses et son influence auprès d'entreprises qui sont liées à des États étrangers avec des pays avec qui nous sommes dans des situations de lourdes tensions".

La rédaction vous recommande
À écouter aussi

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire

En Direct
/