1. Accueil
  2. Actu
  3. Politique
  4. INFO RTL - Le RN cherche 3 millions d'euros et lance un nouveau "grand emprunt national"
2 min de lecture

INFO RTL - Le RN cherche 3 millions d'euros et lance un nouveau "grand emprunt national"

L’état-major du RN anticipe un "trou" de 3 millions d'euros dans sa trésorerie d'ici le début de l'année prochaine, car l'aide publique annuelle aux partis politiques ne sera versée qu'au printemps 2023, au mieux. D’après nos informations, le RN va relancer en octobre un "emprunt patriotique" auprès de ses adhérents, pour lui permettre de tenir jusqu’en juin. Ce prêt creusera encore la dette.

Marine Le Pen, le 11 septembre 2022
Marine Le Pen, le 11 septembre 2022
Crédit : SAMEER AL-DOUMY / AFP
INFO RTL - Le RN cherche 3 millions d'euros et lance un nouveau "grand emprunt national"
00:01:16
Marie Moley

On les pensait sortis d’affaires. Avec ses 89 députés, le RN est désormais assuré de toucher 10 millions d’euros par an d’aide publique, calculée sur les résultats des élections législatives, à la fois sur le nombre de députés élus et le nombre de voix. C’est deux fois plus qu’avant. "On est riches !" s’enflammait un cadre euphorique le soir de la victoire.

Seulement voilà : l’aide publique ne sera pas versée avant juin 2023, au mieux. Habituellement versée en février, la date est cette année repoussée, car le bureau des élections du ministère de l’Intérieur doit recalculer les financements attribués à chaque parti. Et attendre que les comptes de campagne des candidats soient validés, les éventuels contentieux, soldés.

D’ici là, les caisses du RN restent vides. Le parti, endetté à hauteur de 23 millions d’euros, ne dispose pas de la trésorerie nécessaire pour tenir jusqu’à l’été. Il manque 3 millions d’euros sur les comptes d’après l’état-major du mouvement, qui dénonce une fois encore le refus des banques françaises de lui accorder un prêt. Selon nos informations, Marine Le Pen va donc dégainer en octobre une arme maison qui a déjà fait ses preuves : un "grand emprunt national" proposé à ses adhérents, au taux très attractif de 5%. De quoi continuer à creuser la dette…

Après des années de fonctionnement "à l’os", cette énième difficulté financière vient percuter la grande actualité du RN cet automne : le Congrès. Un budget supplémentaire estimé en interne à 300.000 euros. Les adhérents se choisiront en novembre un nouveau chef, Jordan Bardella ou Louis Aliot, mais quel que soit le vainqueur, il n’aura pas les moyens d’être trop ambitieux.

Même après le printemps 2023, l’éternel problème de la dette va poursuivre le RN. Le parti peut espérer la liquider au plus tôt en 5 ans … à condition de rester à coûts quasi-constants. Le prochain patron de la formation d’extrême-droite sera donc face à un choix : assainir définitivement les comptes avant la prochaine présidentielle, au risque de ne pas investir un kopeck dans le parti. Ou mettre de l’argent sur la table pour reconstruire les fédérations, attirer des compétences, lancer une école de formation… au risque de faire peur aux banques avec des comptes encore dans le rouge.

Pour diversifier les revenus, le RN compte désormais sur l’augmentation de son nombre d’adhérents, le Congrès et la "course aux cartes" entre les candidats devraient l’y aider. Et partir à la chasse aux grands donateurs, "façon Zemmour" dixit un député.

La rédaction vous recommande

L’actualité par la rédaction de RTL dans votre boîte mail.

Grâce à votre compte RTL abonnez-vous à la newsletter RTL info pour suivre toute l'actualité au quotidien

S’abonner à la Newsletter RTL Info

Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires.
Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Signaler un commentaire