3 min de lecture Environnement

Australie, Greta Thunberg, Dakar... Ce qu'il faut retenir de l'interview de Nicolas Hulot sur RTL

INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Écologie était l'invité de RTL Soir lundi 13 janvier. Il s'est exprimé notamment sur les incendies en Australie, le Dakar et le rôle de Greta Thunberg.

RTL Soir On Refait le monde - Sotto RTL Soir Thomas Sotto iTunes RSS
>
Nicolas Hulot était l'invité exceptionnel de RTL Soir du 13 janvier 2020 Crédit Image : Nicolas Novarik / Agence 1227 pour RTL | Crédit Média : RTL | Durée : | Date : La page de l'émission
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Esther Serrajordia

Président d'honneur de la Fondation Nicolas Hulot pour la Nature et l'Homme, ancien ministre de l'Écologie, ex-présentateur d'Ushuaïa... Nicolas Hulot était l'invité spécial de RTL Soir, lundi 13 janvier. 

Nicolas Hulot a réagi aux sujets qui alimentent l'actualité, comme les incendies dramatiques qui ravagent l'Australie ou encore l'édition 2020 du Dakar. Il a également affirmé son souhait de voir l'agriculture française se réorienter, ce qui, selon lui, serait possible grâce à un coup de pouce de l'État. 

Nicolas Hulot a notamment donné des pistes pour "réorienter les budgets en faveur de l'agriculture intensive en pesticide vers les agricultures intensives en emploi". "Si on utilisait le levier de la restauration collective et les milliards de repas, on pourrait créer un marché et une agriculture durable concurrentielle", a-t-il affirmé. 

L'Australie, c'est la démonstration que les prévisions du GIEC se réalisent

Nicolas Hulot
Partager la citation

Concernant les incendies qui ravagent l'Australie depuis plusieurs semaines, Nicolas Hulot a évoqué "une forme d'impuissance" face aux feux. 

À lire aussi
Un masque par terre (illustration) environnement
Masques jetés par terre : un député propose une amende de 300 euros

Au total, 8.000 kilomètres carré sont partis en fumée. "On a essayé de contenir au maximum le mal, mais on est totalement dépassé. J'ai peur quand les événements dont nous sommes à l'origine nous dépassent (...). On doit se fixer un certain nombre de limites", a-t-il déclaré. 

"La seule démarche que l'on peut avoir sur les changements climatiques, c'est de limiter les effets. Il faut changer d'échelle et changer les règles, mais on est bloqué par des dogmes budgétaires. On est dans un moment où l'humanité est en péril. Il y a une révolution à faire", a commenté l'ancien ministre. 

D'après Nicolas Hulot, les incendies en Australie sont la "démonstration que les prévisions du GIEC se réalisent l'une après l'autre. Il faut adapter nos démocraties à ces enjeux de long terme". En août, le Groupe d'experts intergouvernemental sur l'évolution du climat a rendu un rapport de 1.200 pages dans lequel il affirmait que "notre utilisation des terres" n'était pas "soutenable" et que le réchauffement climatique renforçait le risque d'incendie. 

"Toutes les économies du monde ne pourront pas réparer les préjudices fait à la nature. Un milliard d'animaux morts, mais à quel moment la honte va-t-elle enfin s'emparer de nous ?", a déploré Nicolas Hulot. 

Un Dakar écolo ?

En tant que défenseur de l'environnement et ancien participant au Dakar lors de ses années Ushuaïa, Nicolas Hulot a commenté l'évolution de la compétition. Cela fait plusieurs années que la course tente de se mettre au vert en mettant en place, par exemple, un système de compensation carbone pour développer de nouveaux véhicules plus propres. 

Selon lui, il est vrai que "les contraintes ont changé". Nicolas Hulot a cependant déploré sa tenue en Arabie Saoudite. "Je pense que le sport doit être au service d'un certain nombre de valeurs. Le Dakar, qui a lieu là-bas, ce n'est pas l'idée que je me fais du sport aujourd'hui". 

Concernant notamment l'utilisation de voitures électriques, Nicolas Hulot considère que ces dernières sont "moins pire que le thermique" mais qu'elles restent une source de "pollution". En effet, il n'existe pas encore de solution pour recycler les matériaux qui sont utilisées pour créer les batteries des voitures électriques. Une chose en laquelle l'ancien ministre croit "beaucoup". "C'est un point d'étape dans la transition, je pense qu'on aura des innovations dans la technologie", a-t-il affirmé. 

Greta Thunberg : c'est un comble que ce soit les enfants qui rappellent les adultes à leurs responsabilités

Nicolas Hulot
Partager la citation

Enfin, Nicolas Hulot s'est exprimé sur la militante suédoise Greta Thunberg, élue personnalité de l'année par le magazine Time. Un avis que partage l'ancien ministre. "C'est quand même le comble que ce soit les enfants qui rappellent les adultes à leurs responsabilités", a-t-il affirmé. 

D'après lui, "si on en est arrivé là, c'est que vraiment on a fait preuve d'aveuglement ou en tout cas d'ignorance". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Environnement Nicolas Hulot Incendie
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants