1 min de lecture Australie

Incendies en Australie : "On est totalement dépassé", déplore Nicolas Hulot sur RTL

INVITÉ RTL - L'ancien ministre de l'Écologie est revenu sur les incendies gigantesques en Australie. "On doit se fixer un certain nombre de limites", dit-il.

Nicolas Hulot au micro de RTL
Nicolas Hulot au micro de RTL Crédit : RTL
RTL Soir On Refait le monde - Sotto
Thomas Sotto édité par Nicolas Scheffer

La saison des incendies n'en finit pas d'être catastrophique, en Australie, après presque trois mois de lutte contre les flammes. Bonne nouvelle, de la pluie est annoncée, la semaine prochaine.

Les pompiers ont annoncé, lundi 13 janvier avoir maîtrisé le plus important "méga-feu" du pays, qui a ravagé une zone trois fois plus grande que le Grand Londres et généré d'autres foyers. Au total, sur le secteur, ce sont 8.000 kilomètres carré qui sont partis en fumée. Certains phénomènes, le réchauffement climatique en premier lieu, ont favorisé les conditions du désastre actuel.

"Les mots sont faibles", confie Nicolas Hulot qui évoque "une forme d'impuissance. "On a essayé de contenir au maximum le mal, mais on est totalement dépassé", estime l'ancien animateur de télévision. Il dit avoir "peur quand les événements dont nous sommes à l'origine nous dépassent". "On doit se fixer un certain nombre de limites", plaide l'ex-ministre de l'Écologie.

Selon Nicolas Hulot, les changements climatiques ont déjà commencé. "La seule démarche (que l'on puisse avoir), c'est de limiter les effets". "Il faut changer d'échelle et changer les règles, mais on est bloqué par des dogmes budgétaires", plaide-t-il. "On est dans un moment où l'humanité est en péril. Il y a une révolution à faire". 

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Australie Incendie Catastrophe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants