1 min de lecture Rouen

Incendie de Rouen : les odeurs sont "gênantes", "pas nocives", dit Édouard Philippe

Le Premier ministre s'est rendu lundi 30 septembre sur le site de l'usine chimique Lubrizol de Rouen, alors que le groupe a porté plainte pour "destruction involontaire par explosion ou incendie".

Édouard Philippe, le 18 juin 2019
Édouard Philippe, le 18 juin 2019 Crédit : Lucas BARIOULET / AFP
Léa Stassinet
Léa Stassinet
et AFP

Un message rassurant. C'est ce qu'a voulu faire passer le Premier ministre Édouard Philippe, arrivé sur le site de l'usine Lubrizol à Rouen ce lundi 30 septembre. Quatre jours après l'important l'incendie qui s'est déclaré dans cette usine classée Seveso, il a ainsi reconnu que les "odeurs" consécutives au sinistre étaient "très dérangeantes" mais "pas nocives.

"Je comprends l'inquiétude", a assuré le locataire de Matignon, "mais je veux dire que nous voulons faire sur cet événement, ses causes et ses conséquences l'absolue transparence", a-t-il ajouté. Édouard Philippe a indiqué que le gouvernement communiquerait les autres résultats d'analyse du degré de pollution.

Le Premier ministre est également revenu sur les mesures d'accompagnement vis-à-vis de la population et notamment des agriculteurs. Un peu plus tôt dans la soirée, Didier Guillaume avait en effet annoncé sur RTL que les agriculteurs touchés par la catastrophe seraient totalement indemnisés.

La rédaction vous recommande
Lire la suite
Rouen Incendie Édouard Philippe
Restez informé
Commentaires

Afin d'assurer la sécurité et la qualité de ce site, nous vous demandons de vous identifier pour laisser vos commentaires. Cette inscription sera valable sur le site RTL.fr.

Connectez-vous Inscrivez-vous

500 caractères restants

fermer
Signaler un abus
Signaler le commentaire suivant comme abusif
500 caractères restants